Images de page
PDF
ePub
[ocr errors]
[ocr errors]

Que ne devons-nous point à la piété (1)! c'est elle qui nous a délivrés d'une infinité d'erreurs , et qui nous a fait vaincre nos passions et nos mauvaises habitudes ; qui nous a dégoûtés des plaisirs empoisonnés du monde; qui nous a convaincus et touchés des vérités salutaires de la religion, et qui nous a garantis des piéges funestes dont le siècle est rempli. Serons-nous ingrats apres tant de bienfaits reçus ? N'aurons-nous point

le courage de sacrifier à la piété toutes nos e inclinations déréglées, quoi qu'il en puisse

coûter à notre amour-propre? Au reste, gardons-nous bien de juger de notre vertu par les apparences. Les balances trompeuses du monde, que l'écriture appelle abominables , sont bien differentes de celles dont la justice de Dieu se sert pour peser toutes nos actions (2). Souvent Dieu, qui pénètre les plus secrets replis des cours, y voit et y condamne certaines passions déguisées , pendant que les dehors paraissent vertueux et exemplaires aux yeux du monde.

Or il est sûr que Dieu ne s'arrête jamais $ à cet extérieur, et qu'une vertu superficielle ment régulière ; voyons si l'essentiel de la piété se trouve dans nos sentimens et dans nos actions.

ne saurait l'éblouir. Gardons-nous donc bien de nous contenter d'une conduite extérieure

(1) La piété est utile à tout. I Tim. 4, 8.

• Ps.61, 10. Prov. 11, 1, Oség 12 , 7. Ps.7, 19, Hébr. 4, 13. Apoc. 3.

Piété utile à tous; piété simple et désintéressée; piété constante ; piété qui fait le bien et qui le cache ; piété qui ne cherche point à plaire aux hommes, ou du moins qui ne veut leur plaire que pour plaire à Dieu (1); piété enfin qui va jusqu'à s'oublier soi-même pour n'être appliquée qu'à la correction de ses défauts et à l'accomplissement de ses devoirs (2).

Encore une fois , examinons en présence de Dieu si la notre est faite de la sorte , et fesons cet examen par rapport à Dieu, par rapport à nous-mêmes, par rapport au prochain. Ces trois considérations feront le sujet de ce discours.

PREMIER POINT.

CHACUN de nous doit s'examiner soimême pour découvrir söil est dans les dispositions où il doit être à l'égard de Dieu , et sans lesquelles toute sa piété, quelque fervente qu'elle paraisse au-dehors, ne saurait avoir de solidité. Voyons donc si nous

(1) Galat. ! , 10.

(2) Je tâche de plaire à tous en toutes choses, de cherchant point ce qui m'est avantageux, mais ce qui l'est à plusieurs pour être sauvées. I Cor. 10, 33.

aimons à souffrir pour Dieu, si nous sommes disposés à mourir pour nous unir à lui , si nous sommes bien aises de nous occuper de lui , et enfin si nous sommes déterminés à nous abandonner à lui. C'est dans l'examen de ces quatre choses que nous reconnaîtrons le véritable état de notre cour.

I. Aimons-nous à souffrir pour Dieu? Je ne parle point d'un certain amour vague des souffrances qui paraît dans les paroles , et qui manque dans les actions ; d'un amour des souffrances qui ne consiste qu'en une coutume de parler magnifiquement et affectueusement du prix et de l'excellence des croix, pendant qu'on les fuit avec délicatesse , et qu'on recherche tout ce qui peut rendre la vie molle et sensuelle. Encore une fois, je ne parle point de cette spiritualité imaginaire qui fait qu'on ne s'entretient que de résignation, de patience, de joie dans les tribulations, pendant qu'on est sensible aux moindres incommodités, et qu'on tend par toute sa conduite à ne souffrir jamais de personne, et à ne manquer de rien. Saint Paul avait des sentimens bien contraires à ceux des lâches chrétiens qui vivent de la

lorsqu'il disait (1), qu'il se sentait comblé de toute sorte de joie et de consolation , lors inême que son corps ne jouis

sorte,

(1) II Cor. 7, 4.

sait d'aucun repos (1), et qu'il éprouvait les plus rudes tribulations, les combats audehors, les frayeurs au-dedans,

Il ne faut pas s'imaginer que ce zèle du grand apôtre ne doive point ètre imité, sous prétexte que les ames des chrétiens de nos jours sont moins fortes et moins élevées (2). C'est la grace, dit-il à tous les fidèles , qui vous est donnée , non-seulement de croire en Jesus-Christ, mais encore de souffrir pour

lui. C'est comme s'il disait: Si vous ne soumettez que votre esprit à Dieu par une croyance de tous ses mystères, votre sacrifice sera imparfait, et votre volonté demeurera toujours libre et immortifiée. Ne vous contentez pas

d'offrir à Dieu une foi stérile, ajoutez-y l'offrande d’un caur humilié et souffrant pour lui. En vain suivez-vous Jesus-Christ si vous ne portez la croix avec lui : en vain espérerez-vous sa gloire et son royaume si vous n'acceptez ses opprobres et ses douleurs (3).

Ces deux états ont une liaison nécessaire; on ne peut arriver à l'un que par l'autre : c'est le chemin qu'il a tenu ; il n'a point voulu vous en laisser d'autres (4). Oseriezyous vous plaindre d'une loi appuyée sur

(1) II Cor.

7,

5. a) Philip. 1, 29. 3) Ps. 50. Matth. 16, 24. Luc. 24 , 26, (4) 1 Pet. 2, 21.

un

un tel exemple (1)? Qu'il doit être doux à une ame fidèle de souffrir pendant cette vie, puisqu'elle sait qu'elle souffre après JesusChrist, qu'elle souffre pour l'imiter, pour lui plaire, et pour mériter la joie qu'il a promise à ceux qui pleurent (2)!

C'est là tout notre bien que de souffrir des maux en ce monde avec l'espérance d'une éternelle consolation (3). Les faux biens de ce monde sont faits pour ceux qui n'en espèrent ou qui n'en cherchent point de plus véritables : les maux de ce monde sont destinés, par la miséricorde de Dieu, aux ames élues qu'il veut détacher de ce monde si corrompu , pour les préparer à des biens d'une durée et d'un prix immense. Chercher donc son bonheur ici-bas, c'est s'oublier dans son exil, c'est renoncer aux espérances de sa patrie. Aussi saint Cyprien disait-il à tous les chrétiens, qu'en prenant ce nom vénérable ils se dévouaient euxmêmes à toutes sortes de souffrances présentes et sensibles pour attendre les biens invisibles et éternels ; qu'enfin il n'était pas permis aux héritiers. d’un Sauveur crucifié de craindre ni les supplices ni la mort.

Il les nomme les héritiers du crucifié,

[merged small][ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »