Bibliothèque de l'homme public: ou, Analyse raisonée des principaux ouvrages françois et étrangers sur la politique en général, la législation, les finances, la police, l'agriculture, & le commerce en particulier, & sur le droit naturel & public, Volume 1,Parties 9 à 10

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 2 - État libre, et membre du souverain, quelque faible influence que puisse avoir ma voix dans les affaires publiques, le droit d'y voter suffit pour m'imposer le devoir de m'en instruire.
Page 225 - ... qu'elle tend à notre bonheur ». Ainsi conclut-il qu'il faut regarder « l'obligation morale comme un acte du législateur, par lequel il donne à connaître que les actions conformes à sa loi sont nécessaires pour ceux à qui il les prescrit. Une action est regardée comme nécessaire à un être raisonnable lorsqu'il est certain qu'elle fait partie des causes absolument nécessaires pour parvenir à la félicité qu'il recherche naturellement, et par conséquent nécessairement ». Une telle...
Page 7 - S'il n'est pas vertueux, ma voix le force à l'être. Un courage indompté, dans le cœur des mortels, Fait ou les grands héros ou les grands criminels. Qui du crime à la terre a donné les exemples, S'il eût aimé la gloire, eût mérité des temples. Catilina lui-même, à tant d'horreurs instruit, Eût été Scipion, si je l'avais conduit.
Page 253 - Le droit de la nature et des gens, ou système general des principes les plus importans de la morale, de la jurisprudence, et de la politique.
Page 120 - En effet nous nous imaginons ordinairement que les idées doivent être les mêmes dans tous les hommes, et que parce que nous pensons d'une certaine manière sur certains objets, chacun doit penser comme nous et être de notre opinion
Page 122 - Sûrement la nature n'est corrompue que pour nous., en. qui nos parens , nos maîtres , les exemples , tout ce qui nous environne la corrompt ; mais elle est saine où on ne reconnoît que ses loix , et où on ne mêle point les mauvais exemples à ses saines maximes.
Page 148 - C'est ce dont on tient des registres exacts qu'on a soin de faire lire aux jeunes gens dans les maisons d'éducation. Mais ces envoyés , quelque respect qu'on ait pour eux, quand ils sont...
Page 204 - Et l'on ne juge véritablement muchose bonne que parce que sa vertu propre est de procurer quelque utilité à la nature. Ce qui est utile à un seul est un bien particulier ; ce qui est utile à plusieurs est un bien commun... La nature de...
Page 152 - Doppelehe ist eingerichtet, um „rendre le menage moins desagreable aux citoyens en ce que „ces deux femmes, disputant de complaisance, pour conserver „l'amour du mari, elles evitent de lui donner ces chagrins qui „sont si ordinaires dans les pays, oü une seule femme est souvent „plus maitresse dans la maison que le pauvre mari, dont la vie „est un tissu de chagrin, ou pour mieux dire, un vrai enfer.
Page 61 - Us doivent fe fervir de tous les moyens qui font en leur pouvoir, pour s'oppofer à une mauvaife adminiftration , pour en établir ou en foutenir une bonne , & pour maintenir la fociété civile , au moins dans ce degré...

Informations bibliographiques