Mémoires, Volume 8

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 117 - A CES CAUSES, et autres à ce nous mouvant, de l'avis de notre Conseil et de notre certaine...
Page 192 - Au x1v" siècle, un groupe de sociétés marchandes eut l'idée d'une fédération : les corporations de négociants et de voituriers des villes de la Loire formèrent la « Communauté des marchands fréquentant la rivière de Loire et autres fleuves descendant en icelle...
Page 190 - Messieurs, nous convenons avec vous que vos visittes et les notres sont assez inutiles, veu le peu d'influence que nous avons sur les opérations de balisage. Nous gémissons comme vous du peu d'utilité de nos travaux et de nos soins. Il faut espérer que les choses changeront, et que. le balisage et les opérations qui y ont raport seront soumises à l'inspection immédiate des personnes qui y ont le plus grand intérêt. S'il en est autrement, le commerce de la Loire s'anéantira insensiblement....
Page 118 - ... car tel est notre plaisir ; et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous y avons fait mettre notre scel. Donné à Paris, en notre château des Tuileries, le 1" jour du mois de mai de l'an de grâce 1825, et de notre règne le premier.
Page 118 - ... enjoint aux substituts du procureur général du roi d'y tenir la main et d'en certifier la cour dans le mois, suivant l'arrêt de ce jour.
Page 184 - Nous apprenons avec plaisir, par » la lettre que vous nous avez fait l'honneur » de nous écrire, que le roi est dans le dessein » de régler les affaires de la religion qui le » regardent , et d'ordonner aux nouveaux con» vertis de son royaume de professer la foi et » de suivre les pratiques de l'église catholique.
Page 330 - Phelippe pour vingt ans , pour soixante frans par an , lequel terme de vingt ans , par la vérif&cation des lectres de bail, a esté ramené à dix ans seulement commencans le premier jour d'octobre mil CCCCLXXX et six et finissant le derrenirrjourde...
Page 269 - Nous mouvant, de l'avis de notre Conseil et de notre certaine science, pleine puissance et autorité royale, Nous avons ordonné, et par ces présentes signées de notre main, ordonnons, voulons et nous plaît ce qui suit :
Page 270 - Versailles le dix-huitième jour du mois de septembre, l'an de grâce mil sept cent soixante-quatre, et de notre règne le cinquantième. Signé: Louis. Et plus bas, par le roi : PHELYPBADÏ.
Page 116 - Louis , par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre , à tous présens et à venir, salut.

Informations bibliographiques