Histoire de la guerre de la Vendée et des Chouans, depuis son origine jusqu'à la pacification de 1800, Volume 3

Couverture
Giguet et Michaud, 1806 - 470 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 429 - Patrie, qui ont été séduits par leurs artifices : c'est à ces citoyens que sont dues les lumières et la vérité. Des lois injustes ont été promulguées et exécutées; des actes arbitraires ont alarmé la sécurité des citoyens et la liberté des consciences; partout des inscriptions hasardées sur...
Page 460 - ... à la destruction dont ils étaient menacés par l'abus le plus exécrable et le plus tyrannique du Gouvernement; les efforts tentés pour soustraire la France à une domination aussi odieuse; le renversement et la punition des chefs qui l'avaient établie, l'amour enfin de tout vrai Français pour son pays, et le désir d'éteindre les discordes civiles qui en auraient accéléré la ruine, ont déterminé le conseil et les chefs de la Vendée à concourir à la pacification des départements...
Page 269 - Bourgneuf jusqu'à la pointe de l'Aiguillon , où vous puissiez porter , à jour nommé , un corps de quelques centaines de chevaux. Je m'y trouverai sans faute avec un petit nombre de personnes ; je m'y réunirai à votre intrépide armée , et nous conviendrons ensuite du lieu où nous pourrons donner la main aux Anglais , et établir une communication solide et constante avec eux.
Page 438 - ... de toutes les fortunes, fondant son pouvoir sur le consentement prétendu du peuple, et mettant elle-même à feu et à sang des provinces entières pour avoir réclamé leurs lois, leur religion et leur souverain légitime.
Page 436 - François le premier devoir des gouvernements, de réprimer les troubles, de punir les crimes qui se multiplient journellement dans l'intérieur du pays, mais disposant arbitrairement de leurs propriétés et de leur sang pour troubler le repos des autres nations, et pour faire de toute l'Europe le théâtre des mêmes crimes et des mêmes malheurs. Elle lui demande d'établir un gouvernement légitime et stable, fondé sur les principes reconnus de justice universelle et propre à entretenir avec...
Page 428 - Une guerre impie menace d'embraser une seconde fois les départements de l'Ouest. Le devoir des premiers magistrats de la République est d'en arrêter les progrès et de l'éteindre dans son foyer ; mais ils ne veulent déployer la force qu'après avoir épuisé les voies de la persuasion et de la justice.
Page 456 - Représentants en mission chargés de concourir de tout leur pouvoir à seconder ses vues prennent toutes les mesures propres à assurer l'exécution de ses lois, arrêtent: Les autorités civiles et les commandants de la force armée sont chargés d'assurer la plus prompte et...
Page 455 - Considérant que la clôture des temples, la destruction du culte et la persécution contre ses ministres ont été la principale cause du soulèvement des campagnes et de la guerre des Chouans , et que toute inquiétude à ce sujet doit cesser au moment où la Convention nationale, rendue à sa liberté, a rétabli les principes trop longtemps violés...
Page 148 - Peut-être, Monseigneur, at-on essayé de jeter des ombres sur quelqu'une de mes démarches? Peut-être at-on donné une interprétation étrangère à leur vrai motif? Mais si je rentre en moimême, je retrouve au fond de mon cœur cet honneur des vrais chevaliers français...
Page 148 - ... de feu cet attachement inaltérable que j'ai voué à l'illustre sang des Bourbons. Fort de ma conscience, je dirai à mes censeurs : " Politiques profonds, vous qui n'avez jamais connu les lois de la nécessité, qui jugez sur les apparences, venez apprendre les circonstances impérieuses qui m'ont déterminé ainsi que mes braves compagnons d'armes; venez peser l'avantage qui en peut résulter pour nos succès sous tous ces rapports.

Informations bibliographiques