Études sur l'histoire de l'humanité: La papauté et l'empire

Couverture
H. Hoste, 1860
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 55 - Dieu brise ses fers par les mains des peuples, afin que l'Eglise affranchie rende aux peuples ce qu'elle aura reçu d'eux, et les régénère en affermissant l'ordre et la liberté, qui ne sont unis, ne peuvent être unis que par elle. De Rome, maîtresse d'ellemême et dégagée des liens dont l'enlaçaient depuis des siècles les souverainetés temporelles, émanera tout ensemble et le mouvement régulier qui portera les nations chrétiennes vers les magnifiques destinées qu'elles ne font qu'entrevoir...
Page 188 - Si vous jugez les choses spirituelles, que doit-on croire de votre pouvoir sur les choses temporelles? Et si vous jugez les anges qui dominent sur tous les princes superbes, que ne pouvez-vous pas sur leurs esclaves? Que les rois et les princes du siècle apprennent...
Page 387 - Philippe adressa un nouvel appel à l'opinion publique et ne garda plus aucun ménagement. Le pape voulait déposer le roi; le roi se mit en mesure de déposer le pape. Il...
Page 311 - Sarrasins eux-mêmes, car ton époux qui est la joie du siècle et la gloire de ton peuple, le miséricordieux Henri, le glorieux César, se hâte d'accourir à tes noces...
Page 256 - ... auraient fini par établir en loi le divorce, et peut-être la polygamie; et ce désordre se répétant, comme il arrive toujours, jusque dans les dernières classes de la société, aucun œil ne saurait plus apercevoir les bornes où se serait arrêté un tel débordement.
Page xviii - De cette source infecte de l'indifférentisme découle cette maxime absurde et erronée, ou plutôt ce délire, qu'il faut assurer et garantir à qui que ce soit la liberté de conscience. On prépare la voie à cette pernicieuse erreur par la liberté...
Page 431 - Ceux qui distinguent l'intolérance civile et l'intolérance théologique se trompent, à mon avis. Ces deux intolérances sont inséparables. Il est impossible de vivre en paix avec des gens qu'on croit damnés ; les aimer serait haïr Dieu qui les punit; il faut absolument qu'on les ramène ou qu'on les tourmente.
Page 94 - Quapropter, quod in ecclesia diu peccatis facientibus neglectum et nefanda consuetudine corruptum fuit et est, nos ad honorem Dei et salutem totius christianitatis innovare et restaurare cupimus...
Page 47 - Les guerres, les armées, les irruptions d'ennemis, se multiplient à un tel point, que l'épée fait périr un plus grand nombre d'hommes que les maladies et les infirmités attachées à la condition humaine. Le monde entier est comme une mer agitée par la tempête, les dissensions et les discordes, semblables à des flots irrités, agitent tous les cœurs.
Page 453 - Là se fit le plus grand massacre « qui se fût jamais fait dans le monde entier ; car «on n'épargna ni vieux, ni jeunes, pas même les «enfants qui tétoient; on les tuoit et faisoit mourir. «Voyant cela, ceux de la ville se retirèrent, ceux «qui le purent, tant hommes que femmes, dans la «grande église de Saint-Nazaire. Les prêtres de

Informations bibliographiques