Histoire géologique, archéologique et pittoresque de Mont Saint-Michel au péril de la mer

Couverture
E. Tostain, 1843 - 376 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 358 - SaintMichel, en avait positivement ordonné la démolition Pour y arriver , on était obligé de traverser des souterrains si obscurs, qu'il y fallait des flambeaux ; et , après avoir descendu beaucoup d'escaliers , on parvenait à une affreuse cave , où était l'abominable cage.
Page 378 - NOUVELLE VÉNERIE NORMANDE , ou ESSAI SUR LA CHASSE du Lièvre , du cerf , du chevreuil , du sanglier, du loup et du renard , contenant la pathologie canine, la législation qui régit la chasse , le vocabulaire du veneur , etc. , etc. Par Edmond Le Masson , membre de la Société d'Archéologie d'Avranches : i vol. in-8° de plus de 4°° pages.
Page 359 - C'était sûrement la première fois que ces voûtes retentissaient de cris de joie. Au milieu de tout ce tumulte, je fus frappée de la ligure triste et consternée du suisse du château , qui considérait ce spectacle avec le plus grand chagrin. Je fis part de ma remarque au prieur, qui me dit que cet homme regrettait cette cage parce qu'il la faisait voir aux étrangers. M. le duc de Chartres donna dix louis à ce suisse, en lui disant qu'au lieu de montrer à l'avenir la cage aux voyageurs il...
Page 378 - Houx, poètes virois, avec discours préliminaire, choix de notes et variantes des précédents éditeurs , notes nouvelles et glossaire ; publiés par Julien Travers, membre de la Société des Antiquaires de Normandie , 1 vol.
Page 357 - Je les questionnai sur la fameuse cage de fer; ils m'apprirent qu'elle n'était point de fer, mais de bois, formée avec d'énormes bûches laissant entre elles des intervalles à jour de la largeur de trois à quatre doigts. Il y avait environ quinze ans qu'on n'y avait mis de prisonniers à demeure, car on y en mettait assez souvent (quand ils étaient...
Page 228 - Oh ! quel spectacle ! Voilà que sur « la brèche on combat corps à corps. Dieu des armées ! « défendez vos pauvres serviteurs. Notre gouverneur est « entouré d'ennemis, il se dégage et monte sur le troisième « bastion , il renverse tout ce qui lui résiste et arrache les « enseignes ennemies. L'épée de Guillaume de Verdun « vole en éclats; il s'arme d'une hache et porte des coups « terribles. Avec quel courage aussi cet homme couvert « d'armes rouges fait ranger, aux pieds des murailles,...
Page 358 - Je questionnai les religieux sur la fameuse cage de fer; ils m'apprirent qu'elle n'était point de fer, mais de bois, formée avec d'énormes bûches, laissant entre elles des intervalles à jour de la largeur de trois ou quatre doigts.
Page 228 - L'épée de Guillaume de Verdun vole en éclats ; il s'arme d'une hache et porte des coups terribles. Avec quel courage aussi cet homme, couvert d'armes rouges, fait ranger aux pieds des murailles les troupes Anglaises ! l'épée haute et le visage découvert, il les anime et les ramène au combat. On précipite sur eux des pierres, des poutres, des rochers. Saint Michel combat pour nous : les ennemis sont repoussés.
Page 249 - Au premier et dernier quartier, bordé « d'argent et de sable, au lion de sable accolé d'or, armé et lampassé de « gueules rampant sur le tout. Au deuxième et troisième, de gueules à deux « fasces d'or. Pour cimier, un chapeau de cardinal avec les pendants de « soye, le tout rouge, à la croix d'archevêque au-dessus dudit chapeau, et
Page 358 - Je n'ai rien vu de plus attendrissant que les transports, les acclamations et les applaudissements des prisonniers pendant cette exécution. C'était sûrement la première fois que ces voûtes retentissaient de cris de joie. Au milieu de tout ce tumulte, je fus frappée de la figure triste et consternée du suisse du château, qui considérait ce spectacle avec le plus grand chagrin. Je fis part de ma remarque au Prieur, qui me dit que cet homme regrettait cette cage, parce qu'il la faisait voir...

Informations bibliographiques