Les origines du cheval domestique d'après la paléontologie, la zoologie, l'histoire et la philologie

Couverture
E. Donnaud, 1870 - 487 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 28 - Leurs objets de parure, leurs ustensiles ornés de façons si diverses et quelquefois avec une régularité symétrique, témoignent de leurs instincts de luxe et d'un certain degré de culture des arts. Leurs dessins et leurs sculptures nous en fournissent une manifestation plus élevée par la manière dont ils ont réussi à, reproduire la figure des animaux leurs contemporains. « Personne, nous le supposons, ne songera à contester la valeur de ces déductions, elles ressortent d'évidences...
Page 117 - Ce n'est pas ainsi que tu dois mourir : la souffrance n'est pas faite pour toi. C'est par des voies heureuses que tu vas vers les dieux. Pour te porter, tu as les deux coursiers (d'Indra), les deux biches (des Marouts), et le char léger (des Aswins) traîné par un âne.
Page 17 - France avant la grande et première période glaciaire, en même temps que l'clcplws meridionalis et les autres espèces pliocènes caractéristiques du val d'Arno, en Toscane ; qu'il a été en lutte avec ces grands animaux antérieurs à...
Page 257 - Pharaon est entré, avec son chariot et ses gens de cheval, dans la mer, et l'Eternel a fait retourner sur eux les eaux de la mer ; mais les enfants d'Israël ont marché à sec au milieu de la mer.
Page 28 - Ils vivaient des produits de la chasse et de la pêche ; ils mangeaient les mammifères que nous venons de citer comme leurs contemporains, et aussi le Cheval, qui paraît avoir été pour eux un animal alimentaire de prédilection. La chair des oiseaux et des poissons entrait également dans leur nourriture. Aucun animal ne paraît avoir été domestiqué par eux ; pas même le Chien...
Page 156 - On observait dès lors les ombres méridiennes du gnomon aux solstices et le passage des astres au méridien; on mesurait le temps par des clepsydres, et l'on déterminait la position de la Lune par rapport aux étoiles dans les éclipses ; ce qui donnait les positions sidérales du Soleil et des solstices. On avait même construit des instruments propres à mesurer les distances angulaires des astres.
Page 120 - Sœurs, écoutez bien le prêtre. Je viens à vous de loin sur un char léger. Calmez votre fougue ; donnez-moi un passage facile. Car, ô rivières, la force de votre courant renverse nos chars.
Page 289 - Il prendra vos serviteurs et vos servantes, et l'élite de vos jeunes gens, et vos ânes, et les emploiera à ses ouvrages.
Page 290 - Mais ceux d'Israël se virent dans une grande angoisse ; car lo peuple était fort abattu ; c'est pourquoi le peuple se cacha dans les cavernes, dans les buissons épais, dans les rochers, dans les forts et dans des fosses.
Page 29 - Comme ou le voit, le Renard n'est représenté que par un seul individu bien adulte dont nous n'avons recueilli qu'une molaire supérieure et deux os du métacarpe. Les chevaux étaient très nombreux. Tous les os longs en étaient uniformément cassés ; quelques-uns portaient encore la trace des entailles qu'avaient produites les instruments de silex dont les chasseurs se servaient pour détacher la peau et les chairs. Évidemment ces animaux servaient d'aliment aux populations primitives pyrénéennes.

Informations bibliographiques