Histoire complète de Bordeaux, Volume 1,Parties 3 à 4

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 512 - soit ajoutée comme à ce présent original; auquel, afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, Nous avons fait mettre notre scel, sauf en autres choses notre droit et l'autrui en toutes. Donné à
Page 525 - A ces causes et autres à ce nous mouvant, de » l'avis de notre conseil et de notre science, pleine puissance » et autorité royale, nous avons, par le présent édit
Page 243 - égale de la constitution républicaine et monarchique , » fut un des plus grands promoteurs du despotisme que l'on » eût encore vus en Europe. Outre les changements qu'il fit « si brusques, si inusités, si inouïs, il voulait ôter les rangs » intermédiaires et anéantir les corps politiques; il dissolvait » la monarchie par ses chimériques remboursements et
Page xi - d'instructions et de pouvoirs généraux et suffisants pour " proposer, remontrer, aviser et consentir tout ce qui peut » concerner les besoins de l'État, la réforme des abus,
Page 232 - négligées, mais méprisées, le » goût entièrement corrompu , les belles-lettres ensevelies » dans l'obscurité, et les muses étrangères dans la patrie des » Paulin et des Ausone. Nous nous trompions de croire que nous » fussions connus chez nos voisins par la vivacité de notre » esprit ; ce n'était sans doute que par la barbarie de notre
Page 40 - douleur d'une demoiselle qui a eu l'honneur » d'épouser le premier prince du sang, qu'elle voit dans les » fers, et qui a cru avoir juste raison d'appréhender un môme » sort pour son fils unique que je vous présente. Lui et moi, * Madame, vous demandons, les larmes aux yeux, la liberté
Page 516 - toutes les punitions sont sur le compte des lois. Il ne se » montre jamais au peuple qu'avec un visage serein ; sa gloire » même se communique à nous et sa puissance nous soutient. » Une preuve qu'on l'aime, c'est qu'on a de la confiance en
Page 308 - que je n'ai pas ménagé les jésuites; mais je » soulèverais la postérité en leur faveur, si je les accusais » d'un crime dont l'Europe et Damien les ont justifiés; je ne » serais qu'un vil écho des jansénistes, si je parlais
Page 422 - d'instruction où la religion, la morale, les belles-lettres, les langues, les sciences, l'histoire, le droit des gens et le droit naturel trouveront les enseignements qui conviennent au temps présent, à la chose publique et aux sujets d'un grand et riche empire.
Page xi - blissement d'un ordre fixe et durable dans toutes les parties » de l'administration, la prospérité générale du royaume, le

Informations bibliographiques