Images de page
PDF
ePub

Là de cellule il avoit à choisir;
Heureuse encor, trop heureuse la mere
Dont il daignoit, au retour de la nuit,
Par sa présence honorer le réduit!
Très rarement les antiques discretes
Logeoient l'oiseau; des novices proprettes
L'alcove simple étoit plus de son goût:
Car remarquez qu'il étoit propre en tout.
Quand chaque soir le jeune anachorete
Avoit fixé sa nocturne retraite,
Jusqu'au lever de l'astre de Vénus
Il reposoit sur la boîte aux agnus.
A son réveil, de la fraîche nonnette,
Libre témoin, il voyoit la toilette.
Je dis toilette, et je le dis tout bas:
Oui, quelque part j'ai lu qu'il ne faut pas
Aux fronts voilés des miroirs moins fideles
Qu'aux fronts ornés de pompons et dentelles.
Ainsi qu'il est pour le monde et les cours
Un art, un goût de modes et d'atours,
Il est aussi des modes pour le voile;
Il est un art de donner d'heureux tours
A l'étamine, à la plus simple toile;
Souvent l'essaim des folâtres amours,
Essaim qui sait franchir grilles et tours,
Donne aux bandeaux une grace piquante,
Un air galant à la guimpe flottante t,
Enfin, avant de paroître au parloir,

On doit au moins deux coups-d'œil au miroir:Ceci soit dit entre nous en silence. Sans autre écart revenons au héros.
Dans ce séjour de l'oisive indolence Ver-Vert vivoit sans ennui, sans travaux; Dans tous les cœurs il régnoit sans partage. Pour lui sœur Thecle oublioit les moineaux:Quatre serins en étoient morts de rage;Et deux matous, autrefois en faveur,
Dépérissoient d'envie et de langueur.

Qui l'auroit dit, en ces jours pleins de charmes,
Qu'en pure perte on cultivoit ses mœurs;
Qu'un temps viendroit, temps de crime et d'alarmes,
Où ce Ver-Vert, tendre idole des cœurs,
Ne seroit plus qu'un triste objet d'horreurs!
Arrête, muse, et retarde les larmes
Que doit coûter l'aspect de ses malheurs,
Fruit trop amer des égards de nos sœurs.

[graphic]

s

CHANT SECOND.

On juge bien qu'étant à telle école
Point ne manquoit du don de la parole
L'oiseau disert; hormis dans les repas,
Tel qu'une nonne, il ne déparloit pas:
Bien est-il vrai qu'il parloit comme un livre,
Toujours d'un ton confit en savoir-vivre.
Il n'étoit point de ces fiers perroquets
Que l'air du siecle a rendus trop coquets,
Et qui, sifflés par des bouches mondaines,
N'ignorent rien des vanités humaines.
Ver-Vert étoit un perroquet dévot,
Une belle ame innocemment guidée;
Jamais du mal il n'avoit eu l'idée,
Ne disoit onc un immodeste mot:
Mais en revanche il savoit des cantiques,
Des oremus, des colloques mystiques;
Il disoit bien son benedicite,
Et notre mere, et votre charité;
Il savoit même un peu de soliloque,
Et des traits fins de Marie Alacoque:
Il avoit eu dans ce docte manoir
Tous les secours qui menent au savoir.

« PrécédentContinuer »