Lettres de Monsieur de la Beaumelle à M. de Voltaire

Couverture
éditeur non identifié, 1763 - 213 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 185 - Je partis de Potzdam trop mécontent de Mr de Voltaire, pour n'être pas un peu mécontent de moi. J'avois été allarmé de la perfidie de son sourire, de l'inégalité de son humeur, du brusque de son ton, des épines de son caractère. Mais enclin à lui tout pardonner, je me dis : cet homme...
Page 188 - Prusse comble de bienfaits les hommes à talens, précisément par les mêmes raisons qui engagent un petit prince d'Allemagne à combler de bienfaits un bouffon ou un nain (1).
Page 202 - Mauperiuis seul eut le courage de ne pas rire au récit que le roi mal informé faisoit de mon affaire, et le courage de conter le fait de manière à ne pas faire rire le roi, au quel il dit, que quand même la chose se seroit passée comme le capitaine Cocchius le racontoit, le capitaine Cocchius n'en seroit pas moins coupable d'avoir excédé ses droits, et de m'avoir coupé...
Page 7 - vous vient cette haine , cette rage contre moi ? „ Vous avez commencé les hoftilités : comptez „ qu'elles ne finiront pas quand vous le voudrez. „ Que je vous rappelle les faits. Vous m'avez „ fait tout le mal qu'un homme peut faire à un „ homme. Je parus à peine à Berlin , que je fus
Page 162 - Le vin faillantdans la fougere, Les regards malins de Cypris , Et tous les fecrets de Cythere? Alors, de l'héroïque épris, Tu célébrois la violence Des feize Tyrans de Paris , Et la généreufe clémence Du plus vaillant de nos Henris. Alors, la fublime...
Page 202 - Roi mal informé fefoit de mon affaire , & le courage de conter le fait , de manière à ne pas faire rire le Roi , auquel il dit , que quand même la chofe fe...
Page 205 - Pas tout à fait, lui dis-je; mais, ajoutai-je, je ne vous avois point promis de racheter des exemplaires, je l'ai fait par égard pour moi-même; je m'attendois à des...
Page 190 - Je marquis d'Argens, qui n'étoit ni un bouffon, ni un nain, avec le baron de Polnitz qui étoit homme de condition, avec le comte Algarotti qui méritoit beaucoup d'égards, avecMrdeMaupertuis,qui étoit président d'une académie de laquelle il...
Page 54 - Montesquieu et de Crébillon? pour » toutes les nations , l'homme qui a médit de » toutes ? pour les libraires , l'écrivain contre « lequel tous les libraires élèvent leurs voix?
Page 39 - Vlntroduc» tion feule , qui n'eft que de quinze pages , » j'en ai relevé quinze, & dans tout le refte » à proportion. Je n'ai relevé aucune de vos

Informations bibliographiques