Images de page
PDF
ePub

LE NOUVEAU
MERCURE

GALA N T.

CONTENANT LES NOUVELLES
du Mois de Novembre 1677

& plusieurs autres.

QUE

TOME I X.

A LTON,
Chez THOMAS AMAULRY,

Libraire, ruë Merciere, à la Victoire.

M. DC. LXXVII.
AVEC PRIVILEGE DU ROY,

NO U V E A U MERCURE

GA L AN T.

[ocr errors]
[ocr errors]
[blocks in formation]

que vous me

Army beaucoup de
P

choses
dites qui vous ont plû

dans ma Lettre du Mois paffé, je suis bien aife, Mar dame

, que vous approuviez l'Adieu aux Muses. On l'a cellement estimé icy , que j'aurois efté fâché fi vous ne m'en eust fiez rien dit, & je ne sçay si je n'aurois point eu peine à ne

vous pas traiter de Provinciale, vous qui avez le goust fi fin pour toutes choses, & qui dans vostre Retraite décidez avec tant d'esprit de ce qui est veritablement bon ou mauvais. Quoy que l'Autheur de cette ingé. nieuse Satyre me soit encorin's connu, je me réjouis d'autant plus de la justice qu'on luy rend, que les louanges qu'elle luy fait recevoir de tous costez ; l'engageront malgré luy ( fi pourtant il est aufli fâché qu'il le fait paroistre) à n'abandonner

pas

fitost un genre d'écrire, aimé particulierement de tout le monde, & qui mefle plus qu'aucun autre l'utile avec l'agreable , puis qu'il est mal-aisé d'entendre blâu mer des defauts qu'on se repros che à foy-mesme, fans faire effort pour s'en corriger. Quant à vos Amies qui trouvent mauvais que dans les Fléches de l'A- mour on ait pretendu que l'Or eust une vertu infaillible

pour adoucir la fierté des Belles, voicy une declaration en forme qui leur fera connoistre qu'on ne se fert pas toûjours des mesmes moyens pour réussir. Elle eft d'un Amant qui pour gagner les bonnes graces de la Maîtresse, ne trouve que de l'eau à luy offrir. Comme l'offre est fort ex'traordinaire, le

genre d'Amant l'est de mesme. C'est un Ruisfeau qui est devenu amoureux d'une Prairie. Un peu d'audiance, je vous conjure. Tout froid qu'il est ( car les Ruisseaux le font naturellement il debite ses raisons d'assez bonne grace pour meriter que vous l'écoutiež. Si quelqu'un dans vostre Province

« PrécédentContinuer »