Dictionnaire de la langue verte: argots parisiens comparés

Couverture
E. Dentu, 1866 - 406 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page ix - Car enfin, il faut bien que je me décide à le répéter : enfant du pavé de Paris, et d'une famille où l'on est faubourien de père en fils depuis cinq ou six générations , j'ai cueilli, sur leur tige et ramassé sur leur fumier natal tous les mots de mon Dictionnaire, tous les termes bizarres, toutes les expressions pittoresques qui s'y trouvent accumulées: il n'en est pas une seule que je n'aie entendue de mes oreilles, cent fois au moins, dans la rue Saint-Antoine ou dans la rue Neuve-Bréda...
Page 485 - Le directeur, après avoir montré toute la prison, les préaux, les ateliers, les cachots, etc., désigna du doigt un local, en faisant un geste de dégoût. — « Je ne mène pas là Votre Seigneurie, dit-il, car c'est le quartier des tantes... — « Hao ! fit lord Durham, et qu'est-ce ? — «C'est le troisième sexe, milord.
Page xxiv - Mais aujourd'hui qu'enfin la vieillesse venue, Sous mes faux cheveux blonds déjà toute chenue, A jeté sur ma tête, avec ses doigts pesants, Onze lustres complets surchargés de deux ans.
Page xiii - Le parler que j'aime, c'est un parler simple et naïf, tel sur le papier qu'à la bouche ; un parler succulent et nerveux, court et serré, non tant délicat et peigné comme véhément et brusque...
Page 18 - Mais c'est aussi un instrument qui assomme, une sorte de matraque, sens attesté dans le texte à, travers ces paroles de Gervaise : « la mauvaise société, disait-elle, c'était comme un coup d'assommoir, ça vous cassait le crâne, ça vous aplatissait une femme en moins de rien
Page 299 - ... ni troisième sujet de la danse , et où elle a préféré l'état de coryphée à tout autre, par la grande raison qu'après l'emploi de sa jeunesse elle n'en pouvait pas prendre d'autre...
Page xi - En France , on parle peut-être français ; mais à Paris on parle argot, et un argot qui varie d'un quartier à l'autre, d'une rue à l'autre, d'un étage à l'autre. Autant de professions , autant de jargons différents, incompréhensibles pour les profanes, c'est-à-dire pour les gens qui ne font que traverser Pantin — la capitale des stupéfactions, parce que celle des étrangetés.
Page 177 - Charlemagne, arrivée au moment de la plus grande puissance de l'empire d'Occident. Charlemagne garda jusqu'à la fin toutes ses conquêtes, et quitta' le jeu de la vie sans avoir rien rendu du fruit de ses victoires. Le joueur qui se retire les mains pleines fait comme Charlemagne, il fait Charlemagne. Le fll3 du grand empereur n'eut pas autant de bonheur que son père.
Page 355 - La fille à parties n'est qu'une prostita.ée eu carte ou isolée, ïnais avec plus de formes... Si elle se fait suivre par sa tournure élégante ou par un coup d'œil furtif, on la voit suivant son chemin, les yeux baissés , le maintien modeste ; rien ne décèle sa vie déréglée. Elle s'arrête à la porte d'une maison ordinairement de belle apparence'; là, elle attend son monsieur, elle s'explique ouvertement avec lui, et s'il entre dans ses vues, il est introduit dans un appartement élégant...
Page 40 - ... été séparés, à correspondre entre eux de toutes les parties du bâtiment dans lequel ils sont enfermés ; une corde passée à travers les barreaux de leur fenêtre, et qu'ils font filer suivant le besoin en avant ou en arrière, porte une lettre et rapporte la réponse; il est inutile de dire que ce n'est que la nuit qu'ils se servent de ce moyen de correspondance.

Informations bibliographiques