L' Italie de 1847 a 1865 correspondance politique

Couverture
Didier et C., 1867 - 416 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 287 - La présente convention sera ratifiée et les ratifications en seront échangées dans le délai de quinze jours, ou plus tôt si faire se peut.
Page 113 - Elle veuille bien accorder aux Légations et aux Marches une administration séparée, avec un gouvernement laïque nommé par Elle, mais entouré d'un conseil formé par l'élection; que cette province...
Page 327 - ... que l'on y répand le bruit parmi le peuple que le Pontife romain , soit par des émissaires, soit par d'autres machinations, a excité les nations italiennes à provoquer de nouvelles révolutions politiques. Nous avons appris aussi que quelques ennemis de la religion catholique en ont pris occasion de soulever des sentiments de vengeance dans les populations allemandes , pour les détacher de l'unité de ce siége apostolique.
Page 362 - ... monde des esprits, des changements aussi décisifs que les changements accomplis dans le domaine des faits. En 1789, sous la pression de nécessités impérieuses, et déterminée par l'assentiment du clergé lui-même, la volonté du pays consacra une révolution devenue nécessaire. Elle proclama la liberté de conscience, la liberté des cultes, la liberté de la parole, sauf le respect de l'ordre et des lois. Le jour où cette révolution fut consommée, où la...
Page 397 - ... souverain temporel et comme chef de la religion catholique, trou«verait dans cette grande mesure les moyens de se tirer des em«barras qui le menacent, parmi lesquels un schisme en Allemagne «n'est pas le moins pressant et le moins funeste dans ses consé«quences.
Page 185 - Rome, mais à ces deux conditions : que ce soit de concert avec la France, et que la grande masse des catholiques, en Italie et ailleurs, ne voie pas dans la réunion de Rome au reste de l'Italie le signal de l'asservissement de l'Église.
Page 400 - ... faire éclater, dans le cercle inflexible du pouvoir ecclésiastique. Aujourd'hui, comme il ya onze ans, on ne peut concevoir qu'une ligue italienne dont -le centre serait à Rome et dont le pape aurait la présidence. La préséance de Rome sur les autres villes de la Péninsule est consacrée par le temps, par la gloire, par l'admiration et la piété de tous les peuples. La préséance du pape résulte de son titre de pontife; il représente la souveraineté éternelle de Dieu, et ce caractère...
Page 322 - SaintSiège, revenant à d'anciennes traditions, consacrerait les privilèges des municipalités et des provinces de manière à ce qu'elles s'administrent pour ainsi dire elles-mêmes ; car, alors, le pouvoir du Pape, planant dans une sphère élevée au-dessus des intérêts secondaires de la société, se dégagerait de cette responsabilité toujours pesante et qu'un gouvernement fort peut seul supporter.
Page 328 - Toutefois, nous croyons qu'il est de notre devoir de prévenir le scandale que des hommes inconsidérés et trop simples pourraient en recevoir, et de repousser la calomnie qui n'atteint pas seulement notre humble personne, mais dont l'outrage remonte jusqu'au suprême apostolat dont nous sommes investi, et retombe sur ce siége apostolique. Nos détracteurs, ne pouvant produire aucune preuve des machinations qu'ils nous imputent, s'efforcent de répandre des soupçons sur les actes de l'administration...
Page 113 - ... ne suffit pas pour résoudre les questions et aplanir les difficultés. Je vois dans la décision de Votre Sainteté ou le germe d'un avenir de paix et de tranquillité ou bien la continuation d'un état violent et calamiteux.

Informations bibliographiques