Oeuvres complettes

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 108 - Athènes, mais vous élevez un monument à la raison et au génie. Quand je vous suppliais d'être le restaurateur des beaux-arts de la Grèce, ma prière n'allait pas jusqu'à vous conjurer de rétablir la démocratie athénienne; je n'aime point le gouvernement de la canaille. 'Vous auriez donné le gouvernement de la Grèce à M. de Lentulus, ou à quelque autre général qui aurait empêché les nouveaux Grecs de faire autant de sottises que leurs ancêtres.
Page 160 - Ne vous étonnez pas de la tournure de cette lettre : l'âge amène les réflexions, et le métier que je fais m'oblige de les étendre le plus qu'il m'est possible.
Page 219 - Bayle , vous êtes fans contredit un des fages qui ait fait le plus de bien à l'humanité. Mais fi vous avez éclairé tout le monde , ceux que leur intérêt attache à la fuperflition , ont rejeté vos lumières; et ceux-là dominent encore fur les peuples.
Page 61 - S'ils n'ont pas , cette fois , été expulfés de l'Europe , il faut l'attribuer aux conjonctures. Cependant ils ne tiennent plus qu'à un filet; et la première guerre qu'ils entreprendront , achèvera probablement leur ruine entière.
Page 30 - ... et sans contrainte. Il ya une différence, sans doute, de pouvoir nommer un conseiller (soidisant) d'État, ou de ne le pouvoir pas : celui qui le peut a la liberté; celui qui ne saurait le breveter ne jouit pas de cette faculté. Cela seul suffit, ce me semble, pour prouver que la liberté existe, et que par conséquent nous ne sommes pas des automates mus par les mains d'une aveugle fatalité.
Page 181 - UN monarque de l'Europe n'eft en état de me faire un don comme celui que je viens de recevoir de votre part. Que de chofes charmantes contenues dans ce volume ! Et quel...
Page 141 - ... quant à ce que vous ajoutez sur la guerre, je vous assure que personne n'en veut en Europe, et que si vous pouviez vous en rapporter au témoignage de votre impératrice de Russie, comme à celui de l'Impératrice -Reine, elles attesteraient toutes deux que sans moi il y aurait eu un embrasement général en Europe, et même deux. J'ai fait l'office de capucin, j'ai éteint les flammes.
Page 139 - Russe ferait si bien des vers français ; mais il a été prévenu par un roi du Nord qui lui a donné de grands exemples. Je ne connais point la satire intitulée Louis XV aux Champs Èlysées *, et je ne crois pas qu'elle existe.
Page 100 - Les apparences sont trompeuses, et le public ne juge que par elles. Ce que je vous dis est aussi vrai que la...
Page 126 - Icrfque ces derniers ont la fièvre chaude , malheur à la victime qui fe préfente tandis qu'ils ont le tranfport au cerveau. Mais c'eft au protecteur des Calas...

Informations bibliographiques