Marseille depuis 1789: études historiques, Volume 1

Couverture
Hachette & cie, 1919
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 179 - Tous les individus inscrits sur la liste des émigrés , et non rayés définitivement , seront tenus de sortir du territoire de la république ; savoir : de Paris et de toute...
Page 50 - Marseille à destination des commerces énoncés en l'article ci-dessus seront conduites au bureau des denrées coloniales établi en ladite ville; elles y acquitteront après déclaration et visite les droits d'entrée du nouveau tarif et seront ensuite embarquées sur un permis des préposés de la Régie audit bureau. Les chairs, lards, beurres, saumons salés et chandelles seront seuls exempts dudit droit quoique chargés à Marseille.
Page 172 - Ne seront pas réputés émigrés les ouvriers et laboureurs non ex-nobles ou prêtres, travaillant habituellement de leurs mains aux ateliers, aux fabriques, aux manufactures ou à la terre, et vivant de leur travail journalier; leurs femmes, et leurs eufans au-dessous de dix-huit ans, pourvu qu'ils ne soient sortis du territoire de la République que depuis le 1" mai I793, qu'ils rentrent en France avant le 1...
Page 136 - ... susciter de nouveaux armements : « Le Comité voit avec peine, citoyens, la stagnation du commerce dans votre port ; il s'occupe sans cesse des moyens propres à le ranimer, mais il est toujours arrêté par les dangers évidents auxquels les navires seraient exposés dans leur navigation. Le nombre des vaisseaux, frégates et corsaires ennemis est tellement supérieur à tout ce que nous pouvons leur opposer que la prudence commande souvent une inertie fatale au succès de notre commerce maritime....
Page 365 - Une statue de la Paix, tenant d'une main le laurier de la Victoire et de l'autre le décret du Sénat, attestera à la postérité la reconnaissance de la nation.
Page 100 - Mathieu , Mouserde et autres artistes réunis de la ville de Lyon sont autorisés à fabriquer, pour le compte de la nation , des espèces de bronze, aux prix et conditions qui seront déterminés par le pouvoir exécutif. ART. 2. Lesdites espèces seront divisées en pièces de cinq sous et de trois sous. ART. 3. Celles de cinq sous seront à la taille de six au marc, et celles de trois sous à la taille de dix au marc. ART.
Page 289 - Essai sur le commerce de Marseille. T. ni, p. 307-308. — L'Académie de Marseille avait travaillé au développement de cette industrie. Pour 1811 elle offrait un prix de 600 francs à l'auteur du meilleur mémoire sur la fabrication de la soude factice. Une médaille de 300 francs devait être aussi décernée au fabricant qui trouverait le moyen d'appliquer d'une manière utile et économique l'appareil à vapeur à la fabrication du savon, en introduisant le moins de changements possibles dans...
Page 465 - SM l'Empereur des Français, Roi d'Italie, signé à Vienne le 14. Octobre 1809. *) c *-}. M. l'Empereur des Français, Roi d'Italie, protecteur de la Confédération du Rhin, médiateur de la Confédération suisse, et...
Page 352 - ... sur Marseille avec de l'artillerie et suffisamment de troupes pour soumettre la seule ville de l'Empire qui se refuse aux vœux de la nation, et à reconnaître le souverain qu'elle a choisi, le grand Napoléon.
Page 51 - Il suffirait de placer l'entrepôt des marchandises de l'Inde dans le voisinage de la Turquie pour procurer à Marseille, et par cela même au royaume, la fourniture exclusive de ces marchandises dans tout l'empire ottoman. Une source immense de nouvelles spéculations serait le résultat de cette nouvelle conquête-. Mais l'assemblée nationale at-elle besoin de ce motif pour savoir que Marseille est la capitale du commerce de l'Italie, du Levant et de toute la Méditerranée, c'est-à-dire, d'une...

Informations bibliographiques