Images de page
PDF
ePub

OUVRAGES DU MÊME AUTEUR

Histoire du Commerce français dans le Levant au XVIIe siècle. Paris,

Hachette, 1906, grand in-8o. Académie française, prix Thérouanne.

Histoire des Établissements et du Commerce français dans l'Afrique

barbaresque (Algérie, Tunisie, Tripolitaine, Maroc), 1560-1798 Paris, Hachette, 1903. grand in-8". Académie des Sciences morales, prix Dronyn de Lliuys.

Ports francs d'autrefois et d'aujourd'hui. Paris, Hachette, 1904, in-8°.

Marseille et la Colonisation française. Essai d'histoire coloniale. Marseille,

Barlatier, 1906, et Paris, Hachette, 1912, grand in-8". dcadémie des Sciences morales et politiques, prix Audisfred.

La Colonisation française au début du XXe siècle (Introduction aux trois

volumes : Les Colonies françaises au début du X.To siècle). Marseille, Barlatier, 1906, grand in-8".

Les Compagnies du Corail. Étude historique sur le commerce de Marseille

au XVIe siècle et les origines de la colonisation française en AlgérieTunisie. Paris. E. de Boccard, 4, rue Le Goff (ancienne maison Fontemoing), 1908, in-8°.

Histoire du Commerce français dans le Levant au XVIII° siècle. Paris,

Hachette, 1911, grand in-8".

Bibliographie française de la Syrie. Paris, Édouard Champion, 5, Quai

Malaquais, 1919, grand in-8".

Correspondant de l'Institut,
Professeur d'Histoire et de Géographie économiques à l'Université

d'Aix-Marseille.

MARSEILLE

DEPUIS 1789

Études Historiques

TOME I

Le Commerce de Marseille de 1789 à 1814

Marseille et Napoléon
L'Agence Nationale d'Afrique (1794-1801)

PARIS

LIBRAIRIE HACHETTE & Cie

79, Boulevard Saint-Germain, 79

1919

[ocr errors]

Tera. 11-5-24 qa36 VO.1 .

AVANT-PROPOS

Les trois études qui composent ce volume sont les premières d'une série consacrée à l'histoire de Marseille depuis 1789 et surtout à son évolution économique, si remarquable depuis cent vingt ans. Elles fourniront plus tard les éléments d'une histoire générale de la métropole maritime et coloniale de la France au xixe siècle, projetée depuis longtemps. L'analyse doit précéder la synthèse. Elle donnera une base solide à celle-ci, l'éclairera et permettra de brosser largement le tableau sans l'encombrer de détails. Le rôle de Marseille dans le développement national a été assez grand pour que ces études d'histoire locale soient en même temps une contribution utile à l'histoire générale. C'est par des travaux d'approche de ce genre, multipliés pour les grands ports, pour les grandes places de commerce, pour les grands centres industriels, pour les régions agricoles, qu'il est nécessaire d'aborder patiemment l'histoire si complexe, si intéressante et si neuve encore de la France économique au xixe siècle.

Le rapprochement de nos trois études sous une même couverture n'est pas dû au hasard. C'est en faisant des recherches sur le commerce que nous avons été frappé de l'influence de ses fluctuations sur les rapports de Marseille et de Napoléon et, d'autre part, il est impossible de comprendre l'esprit public à Marseille de 1800 à 1814 sans bien connaître les vicissitudes commerciales subies par la grande cité. Les trois sujets sont tellement liés qu'il a fallu éviter l'écueil des répétitions et qu'il a été nécessaire de faire, de l'un à l'autre travail, de fréquents renvois facilités par leur voisinage.

Malgré qu'on ait multiplié les publications sur la Révolution et l'Empire, malgré que les historiens locaux aient écrit d'assez nombreux travaux relatifs à Marseille ou à la Provence pendant cette période, on peut dire que les deux premiers sujets sont à peu près neufs.

Cela est vrai surtout pour l'histoire commerciale. Les travaux publiés concernent presque exclusivement l'histoire politique ou administrative: tel l'ouvrage déjà ancien de C. Lourde (1), tels ceux plus récents de Georges Guibal, de Jules Viguier (2), qui s'arrêtent d'ailleurs aux premiers temps de la Révolution, telles aussi les études de Paul Gaffarel dont cependant les articles sur le Blocus de Marseille et des environs par les Anglais (1800-1814) (3), touchent à notre sujet. Le livre intéressant de Georges Saint-Yves et Joseph Fournier (4), issu d'un concours de l'Académie des sciences morales et couronné par elle, n'est qu'une histoire de l'administration départementale sous le Consulat et l'Empire.

Un seul ouvrage pouvait être consulté jusqu'à présent par ceux qui voulaient être documentés sur la question, c'est celui de Jules Julliany (5): Essai sur le commerce de Marseille. Ecrit à l'occasion du concours quinquennal institué vers 1830 par le baron Félix de Beaujour, ancien consul du Levant, pour récompenser le meilleur ouvrage sur le commerce de Marseille, il fut justement couronné en 1833 et son

(1) Histoire de la Révolution à Marseille et en Provence depuis 1789 jusqu'au Consulat. Marseille, Sénès, 1838-1839, 3 vol., in-8".

(2) G. Guibal. Mirabean et la Provence, 2e éd. Paris, Fontemoing, 1901, 2 vol. in 8o. - J. Viguier. Les débuts de la Révolution en Provence, Paris, Lenoir, 1895, in-89

(3) Annales de la Société d'études provençales, 1904 et 1905.

(4) L'évolution du système administratif de Napoléon Ier. Le département des Bouches-du-Rhône de 1800 à 1810. Paris, Champion ; Marseille, Ruat, 1899,

in-8°

(5) Né en 1802, mort en 1862 ; il fut adjoint au maire de Marseille et membre de la Chambre de Commerce. Voir: Les Bouches-du-Rhône, encyclopédie départementale. Tome xi, Biographies (1913). Marseille, Archives départementales.

« PrécédentContinuer »