Voyage en France

Couverture
A. Mame et cie, 1846 - 620 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 599 - ... trois sont fort malaisées, et embarrassées de dettes et de procès; et que, dans la dixième, où je mets tous les gens d'épée, de robe, ecclésiastiques et laïques, toute la noblesse haute, la noblesse distinguée, et les gens en charge militaire et civile, les bons marchands, les bourgeois rentés et les plus accommodés, on ne peut pas compter sur cent mille familles...
Page 599 - Par toutes les recherches que j'ai pu faire, depuis plusieurs années que je m'y applique, j'ai fort bien remarqué que dans ces derniers temps, près de la dixième partie du peuple est réduite à la mendicité, et mendie effectivement ; que des neuf autres parties, il y en a cinq qui ne sont pas en état...
Page 212 - Ce que je vous puis dire en gros de la ville, c'est qu'elle aura bientôt la gloire d'être le plus beau village de l'univers. Elle est désertée petit à petit, à cause de l'infertilité du terroir, ou pour être à quatre lieues de toute rivière et de tout passage.
Page 199 - De chaque côté du pont on voit continuellement des barques qui vont à voiles; les unes montent, les autres descendent; et comme le bord n'est pas si grand qu'à Paris, rien n'empêche qu'on ne les distingue toutes : on les compte, on remarque en quelle distance elles sont les unes des autres; c'est ce qui fait une de ses beautés : en effet, ce serait dommage qu'une eau si pure fût entièrement couverte par des bateaux. Les voiles de ceux-ci sont fort amples : cela leur donne une majesté de...
Page 617 - De Paris Sur la frontière de Belgique, par Lille et Valenciennes; Sur l'Angleterre, par un ou plusieurs points du littoral de la Manche...
Page 364 - César des Français perdit la vie par la main parricide d'un de ses sujets ; après la mort duquel il se retira chez soi, où il passa le reste de sa vie dans une douce et paisible tranquillité, et mourut au château de Villebon, le...
Page 198 - Ce n'est pas petite gloire Que d'être pont sur la Loire. On voit à ses pieds rouler La plus belle des rivières Que de ses vastes carrières Phébus regarde couler.
Page 87 - L'année qui suivit la mort du dictateur, le sénat romain forma le projet de les coloniser et de leur bâtir une demeure; il chargea de ce soin le gouverneur de la...
Page 271 - ... l'un des côtés est bordé de jolies maisons peintes de diverses couleurs ; de l'autre règne un quai superbe où viennent s'amarrer les navires, et d'où l'on découvre le Saint-Esprit , couronné par la citadelle ; au pied, le chantier royal de construction, qu'on appelle le parc , et une rangée de petites maisons appelées chais, d'un aspect très-agréable. Baïoime est à jamais célèbre dans les fastes sanglans de...
Page 155 - ... du fromage et du beurre. Arrivés sur les montagnes, les bergers et leurs troupeaux se distribuent par quartiers les pâturages immenses qui existent sur les sommets ; ils suivent les troupeaux nuit et jour et veillent sans cesse avec leurs chiens pour les garantir des loups...

Informations bibliographiques