À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Des empereurs depuis Caïus Caligula jusquà Antonin 55
71
Changement dans lÉtat
79
Grandeur dAttila Cause de létablissement des barbares
88
Désordres de lempire dOrient
99
Faiblesse de lempire dOrient 402
110
DISSERTATION sur la politique des Romains dans la religion
116
PRÉFACE
125
DES LOIS QUI DÉRIVENT DIRECTEMENT DE LA FORME DU GOUVERNEMENT
133
Des lois dans leur rapport avec la nature du gouverne
140
monarchique
147
De léducation dans le gouvernement despotique
154
CHAPITRES PAGES
157
Comment les lois doivent entretenir la frugalité dans
165
De la promptitude de lexécution dans la monarchie 473
173
Continuation du même sujet
179
De la simplicité des lois civiles dans les divers gouver
186
JX De la sévérité des peines dans les divers gouvernements
195
De la condition des femmes dans les divers gouvernements
213
CHAPITRES PAGES V De la corruption du principe de laristocratie
222
VI De la corruption du principe de la monarchie
223
Danger de la corruption du principe du gouvernement monarchique
224
De la corruption du principe du gouvernement despotique
225
Continuation du même sujet 327
227
XIV Comment le plus petit changement dans la constitution entraine la ruine des principes
228
Moyens trèsefficaces pour la conservation des trois prin cipes
229
Propriétés distinctives de la monarchie
230
Propriétés distinctives du gouvernement despotique
231
Comment les républiques pourvoient à leur sûreté
235
Comment les États despotiques pourvoient à leur sûreté
236
De la force défensive des Etats en général
237
Réflexions
238
De la foiblesse des États voisins
239
Du droit de conquête
240
Quelques avantages du peuple conquis
242
Gélon roi de Syracuse
243
Continuation du même sujet
244
Dune monarchie qui conquiert autour delle
245
Dune loi de Cyrus
246
Alexandre
247
Nouveaux moyens de conserver la conquête
250
Dun État despotique qui conquiert
251
Idée générale de ce livre
252
Ce que cest que la liberté
253
De la constitution dAngleterre
254
Des monarchies que nous connoissons
263
Manière de penser dAristote
264
Des rois des temps héroïques chez les Grecs
265
XII Du gouvernement des rois de Rome et comment les trois pouvoirs y furent distribués
266
Réflexions générales sur létat de Rome après lexpulsion des rois
267
Comment la distribution des trois pouvoirs commença à changer après lexpulsion des rois
268
Comment dans létat florissant de la république Rome perdit tout à coup sa liberté
270
De la puissance législative dans la république romaine
271
De la puissance exécutrice dans la même république
272
De la puissance de juger dans le gouvernement de Rome
273
Véritable origine du droit dc lesclavage
329
Autre origine du droit de lesclavage
330
Des nations chez lesquelles la liberté civile est générale ment établie
331
Diverses espèces desclavage
332
XIII Danger du grand nombre desclaves
333
Des esclaves armés
334
Précautions à prendre dans le gouvernement modéré
335
Règlements à faire entre les maitres et les esclaves
336
XVIII Des affranchissements
337
Des affranchis et des eunuques
339
De la servitude domestique
340
Que la pluralité des femmes dépend beaucoup de leur entretien
341
De la polygamie Ses diverses circonstances
342
De la polygamie en ellemême
343
De légalité du traitement dans le cas de la pluralité des femmes
344
Principe de la morale de lOrient
345
De la servitude domestique indépendante de la polygamie
346
De la pudeur naturelle
347
Du divorce et de la répudiation
348
De la répudiation et du divorce chez les Romains
349
CHAPITRES PAGES 1 De la servitude politique
351
Du climat de lAsie
352
Conséquence de ceci
354
Nouvelle cause physique de la servitude de lAsie et de la liberté de lEurope
355
De lAfrique et de lAmérique
356
Comment la nature du terrain influe sur les lois
357
Quels sont les pays les plus cultivés
358
Nouveaux effets de la fertilité et de la stérilité du pays
359
Des ouvrages des hommes
360
dont ils se procurent la subsistance
361
XII Du droit des gens chez les peuples qui ne cultivent point les terres
362
Des peuples qui connoissent lusage de la monnoie
363
Force de la superstition
364
Du droit des gens des Tartares
365
Loi civile des Tartares
366
De la longue chevelure des rois francs
371
CHAPITRES PAGES XXIV Des mariages des rois francs
372
Continuation du même sujet
373
De ladoption chez les Germains
374
Des assemblées de la nation chez les Francs
375
Du sujet de ce livre
376
Combien il faut être attentif à ne point changer lesprit général dune nation
378
Des Athéniens et des Lacédémoniens
379
Réflexion
381
Des manières chez les Chinois
382
Quels sont les moyens naturels de changer les mœurs et les manières dune nation
383
Propriété particulière au gouvernement de la Chine 284
385
Comment sest faite cette réunion de la religion des lois des meurs et des manières chez les Chinois
386
Comment les lois doivent être relatives aux mœurs et aux manières
387
Comment les lois suivent les mœurs
388
Continuation du même sujet
389
XII
402
XIX
405
LIVRE XV
406

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 149 - Il faut donc que la crainte y abatte tous les courages, et y éteigne jusqu'au moindre sentiment d'ambition. Un gouvernement modéré peut, tant qu'il veut, et, sans péril, relâcher ses ressorts. Il se maintient par ses lois et par sa force même. Mais lorsque, dans le gouvernement despotique, le prince cesse un moment de lever le bras...
Page 126 - Si je pouvais faire en sorte que tout le monde eût de nouvelles raisons pour aimer ses devoirs, son prince, sa patrie, ses lois; qu'on pût mieux sentir son bonheur dans chaque pays, dans chaque gouvernement, dans chaque poste où l'on se trouve, je me croirais le plus heureux des mortels.
Page 129 - Avant qu'il y eût des lois faites, il y avait des rapports de justice possibles. Dire qu'il n'ya rien de juste ni d'injuste que ce qu'ordonnent ou défendent les lois positives, c'est dire qu'avant qu'on eût tracé de cercle, tous les rayons n'étaient pas égaux.
Page 133 - Je suppose trois définitions, ou plutôt trois faits : l'un que « le gouvernement républicain est celui où le peuple en corps, ou seulement une partie du peuple a la souveraine puissance ; le monarchique, celui où un seul gouverne, mais par des lois fixes et établies ; au lieu que, dans le despotique, un seul, sans loi et sans règle, entraîne tout par sa volonté et par ses caprices».
Page 203 - C'est un grand mal, parmi nous*, de faire subir la même peine à celui qui vole sur un grand chemin, et à celui qui vole et assassine. Il est visible que, pour la sûreté publique, il faudroit mettre quelque différence dans la peine.
Page 155 - Cet amour est singulièrement affecté aux démocraties. Dans elles seules, le gouvernement est confié à chaque citoyen. Or, le gouvernement est comme toutes les choses du monde : pour le conserver, il faut l'aimer.
Page 353 - Rudbech, qui, dans son Atlantique, a tant loué la Scandinavie, a parlé de cette grande prérogative qui doit mettre les nations qui l'habitent au-dessus de tous les peuples du monde : c'est qu'elles ont été la source de la liberté de l'Europe , c'est-à-dire de presque toute celle qui est aujourd'hui parmi les hommes. • Le Goth Jornandès a appelé le nord de l'Europe la fabrique du genre humain* : je l'appellerai plutôt la fabrique des instrumens qui brisent les fers forgés au midi.
Page 154 - L'extrême obéissance suppose de l'ignorance dans celui qui obéit; elle en suppose même dans celui qui commande; il n'a point à délibérer, à douter, ni à raisonner; il n'a qu'à vouloir.
Page 256 - Il faut même que, dans les grandes accusations, le criminel, concurremment avec la loi, se choisisse des juges; ou du moins qu'il en puisse récuser un si grand nombre, que ceux qui restent soient censés être de son choix*. Les deux autres pouvoirs pourroient plutôt...
Page 376 - Plusieurs choses gouvernent les hommes : le climat , la religion , les lois , les maximes du gouvernement , les exemples des choses passées , les mœurs , les manières ; d'où il se forme un esprit .général qui en résulte.

Informations bibliographiques