Archives generales de medecine

Couverture
1839
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 125 - M. Roche est continué dans ses fonctions de secrétaire annuel. L'Académie se forme ensuite en comité secret, pour entendre le rapport sur les titres des candidats à la place vacante dans la section de thérapeutique
Page 522 - son intensité et à sa nature, de celle que produit le phlegmon ; la première d'ailleurs s'accompagne, en général, de vomissements ou tout au moins de nausées, de hoquets et de fièvre intense. Enfin, dans les cas où une tumeur se dessine, elle n'offre jamais cette élasticité, cette résistance, cette dureté qu'on rencontre dans le phlegmon. Mais,
Page 208 - dans l'état inflammatoire, ou Recherches d'anatomie pathologique sur les divers aspects sains et morbides que peuvent présenter l'estomac et les intestins. Paris, 1825, in-8. (3) Recherches sur la dissolution chimique, ou Digestion des parois
Page 239 - royale de médecine, tome septième, 1838, page 157. Mémoire en réponse à cette question : Faire connaître les analogies et les différences qui existent entre le typhus et la fièvre typhoïde.
Page 522 - son déplacement est tel qu'on ne la retrouve plus dans la fosse iliaque. Il est possible de lui imprimer des mouvements en agissant sur l'utérus. Enfin, comme cela se voit si souvent, lorsque la tumeur ovarique est composée de produits morbides divers, tels que squirrhes, encéphaloïdes, kystes, cartilages, etc., la percussion donne des degrés de
Page 58 - observe le plus rarement; il n'est pas encore démontré que le phlegmon iliaque soit quelquefois la suite de l'entérite aiguë ou chronique. Mais dans la plupart des cas, il nous est impossible de saisir la cause qui a présidé au développement de la phlegmasie cellulaire. Cette obscurité dans l'étiologie, la
Page 58 - des fosses iliaques. Ces abcès se montrent plus fréquemment à droite, excepté ceux qui surviennent après les couches, lesquels paraissent se développer plus souvent à gauche. Parmi les causes efficientes des phlegmons, je citerai les contusions, les efforts violents, les plaies, surtout celles que complique la présence des projectiles,
Page 151 - puisque sur dix-sept femmes elle a eu lieu chez seize d'entre elles. Puzos admettait cependant que les dépôts laiteux prennent aisément la voie de la résolution, opinion que l'auteur semble justifier par trois observations (1 ) ; mais je rechercherai plus tard la valeur que peuvent avoir les faits publiés par le célèbre accoucheur

Informations bibliographiques