L'Etat hitlérien: L'origine et l'évolution des structures du IIIe Reich

Couverture
Fayard/Pluriel, 7 nov. 2012 - 640 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
Voici enfin en poche le livre référence sur le IIIe Reich de l’historien allemand Martin Broszat, publié en 1969 et qui a bouleversé la vision du nazisme. Contrairement aux historiens qui, jusqu’alors, favorisaient une lecture du régime à partir des grands dignitaires, tels Hitler, Himmler ou Goering, et de leurs intentions, Broszat a été le premier à penser la structure des institutions, à voir dans quelle mesure le pouvoir hitlérien était réparti suivant une stricte et claire hiérarchie. L’Etat hitlérien souligne combien la chaîne de commandement est soumise à des aléas, et il met en évidence une forte concurrence au sein du monde nazi qu’il finit par qualifier de « polycratie ». Avec un rare brio, Broszat prêche donc pour une remise en contexte minutieuse, une manière de replacer chaque décision dans son contexte le plus précis, et en écartant le jugement moral si lourd sur cette époque. Par ce biais, il devient possible de reconstituer précisément les actions politiques et militaires, le processus d’extermination, tout comme la fabrication de la société allemande. Sa démarche est qualifiée de fonctionnaliste. Elle a fait école dans le monde entier. Vu de nos jours, ce livre prend un sens d’autant plus fort que l’on a appris depuis que son auteur avait été recensé comme membre du parti nazi, peut-être à la suite d’une inscription automatique au sortir des Jeunesses hitlériennes.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques