Images de page
PDF
ePub
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

ASSURANCE MUTUELLE CONTRE L'INCENDIE.

La Société d'Assurance mutuelle contre l'incendie pour les départements du Cal

[ocr errors]
[blocks in formation]

1

CALVADOS.

26,676

215,147,952

dique sa situation au 1er janvier 1837. bonne administration. L'état suivant ingnent hautement de son utilité et de sa 227,970,997 fr. De pareils résultats témoises progrès, ces valeurs n'étaient que de lorsque nous commençames à constater valeurs assurées. Au 1er octobre 1828, aujourd'hui pour plus de 400 millions de vados, de l'Orne et de la Manche, compte

ORNE.

Caen. 48,460,639 13,866,059 92,326,698
Bayeux, 17,045,286 5,681,740 22,787,026
Pont-l'Éva 21,835,870 6,461,960/28,297,830
Lisieux, 20,576,520 6,762,610 27,339,130
Falaise, 15,285,540 7,886,388 23,171,698
Vire.

25,037,600 6,247,970 31,285,570
Domfroot. 7,949,577 4,221,060, 12, 170,637
Argentan. 6,516,660 5,122,150 15,638,810
Alençon. 12,185,730 11,122,040 13,307,770
Mortazne. 7,502,580 5,901,950 13,404,560
Valogaes. 17,938,914 6,266,136 24,205,050
Saint-Lo. 10,484,765 2,983,645 13,468,410
Mortain. 9,214,590 1,031,700 10,246,290
Avra oches. 20,518,792 6,951,600 27,470,392
Coutances. 15,494,050 2,764,800 18,258,850
Cherbourg. 10,861,852 11,636,648 22,498,500

7,876

62,521,7791

MANCHE.

}

16,796

116,147,492

51,348

Totaux...1268,908,765 134,908,4561403,817,221

405,817,221

SECONDE PARTIE.

1

[ocr errors][ocr errors]

DU CALVADOS.

S. Jer, TOPOGRAPHIE.

MÉTÉOROLOGIE.

L'automne de 1836 a été constamment humide. Une neige abondante, tombée dès les derniers jours d’octobre, fit présager un hiver long, sinon rigoureux. Elle ne tarda pas à être remplacée par de nouvelles pluies qui occasionèrent de fréquentes inondations. Les eaux de la Touque et de la Calonne pénétrèrent à plusieurs reprises dans Pont-l'Evêque, et l'on vit des barques voguer sur les vastes prairies de Caen, converties en un lac dont on n'apercevait qu'au loin les rivages. Des gelées sans intensité et des raffales de vent n'ont depuis que momentanément dégagé l'atmosphère des nuages qui l'ont obscurcie jusqu'aux approches des fêtes de Noël. Revenue à cette dernière époque, et accompagnée d'un froid très-apre, la neige s'est de nouveau apesantie sur nos campagnes. Ses flocons entassés sur les pommiers

« PrécédentContinuer »