Images de page
PDF
ePub

encore des restes, est d'un style roman très-pur.

On a récemment découvert à Osmanville , commune limitrophe d'Isigny, des briques et des tuiles romaines, ainsi que des fragments de belles poteries et des médailles du haut empire.

D'autres médailles ont été trouvées en grand nombre, il y a quelques années , à la Cambe, commune située, ainsi qu'Osmánville , sur la route royale de Paris à Cherbourg. Elles appartenaient à ces empereurs qui se sont si rapidement succédés pendant le troisième siècle de notre ère. Il est probable qu'avant les premières invasions des barbares, les Romains avaient établi, le long du littoral, des stations militaires pour faciliter les communications qu'ils entretenaient entre les peuples situés en deçà et au-delà de la Vire.

Lison possède une fabrique de vaisselle vernissée, qui s'exporte en grande partie dans le département de la Manche.

Maisy , sur le bord de la mer , avait un chateau qui appartenait au connetable Bertrand Duguesclin ; il en reste encore des vestiges. Ce fut à Maisy que Rier, surnommé Côte-de-Fer par nos chroniqueurs,

descendit en 844, à la tête d'une troupe de Norwegiens.

Neuilly , à 4 kil. S. d'Isigny , était le chef-lieu d'une baronnie qui appartenait aux évêques de Bayeux. La forêt qui porte le nom de la commune, formait une de ses dépendances. Le château fut pris et brûlé par Edouard III en 1346; mais on ne tarda pas à le rétablir. Le duc de Montpensier en fit raser les fortifications en 1590. Ce n'est plus aujourd'hui qu’un amas de ruines.

Canton de Ryes.

Population.

Population : 11,117.

Arromanches, 53' ; Asnelles, 426; Banville , 626; Bazenville, 370; Colombierssur-Seulle, 431; Saint-Come-de-Fresné, 219; Commes, 450; Crépon, 462; Sainte-Croix-sur-Mer, 279; Esquay, 353 ; Fontenailles , 171; Graye, 497; Longues, 373 ; Magny, 174; Lemanoir , 253; Manvieux, 179; Marigny , 323; Meuvaines, 338 ; Port-en-Bessin, 674 ; Ryes, 544 ; Sommervieu , 453 ; Tierceville, 177; Tracy-sur-Mer, 483; Vaux-sur-Aure, 410; Ver , 1302; Vienne , 312.

Ryes, chef-lieu, à 7 kil. N.-E. de Bayeux,

n'est remarquable que par son ancienne église.

Ver est la commune la plus considérable de ce canton. Elle est située sur le ruisseau de Provence qui se jette dans la mer, à l'ouest de la Seulle , et à peu de distance des ruines de la chapelle SaintGerbold (*).

On vient d'établir sur la côte de Ver un phare dont la lumière doit s'apercevoir de fort loin.

Arromanches, petit port sur la même côte , à peu de distance du mouillage connu sous le nom de la Fosse-d'Espagne, sert de relâche aux bateaux pêcheurs.

On peut voir encore à environ 5 kil. d'Arromanches, les restes de l'abbaye de Notre-Dame-de-Longues sur la commune qui porte ce dernier nom. Elle appartenait à l'ordre de St-Benoît, congrégation de Cluny, et avait été fondée en 1168. Elle fut supprimée en 1782.

Port-en-Bessin est situé à 1 myr. de Bayeux, à l'extrémité N.-O. du canton. C'est le point de départ d'une route de

(*) On montrait encore , il y a trois siecles, dans cette chapelle, la pierre qui servait d'esquif à cet évêque de Bayeux, lorsqu'il voyagcait sur la mer. On l'appelait le Perron de St.-Gerbold.

partementale qui s'étend jusqu'à Falaise , en passant par Bayeux , Aunay et Harcourt. On a trouvé dans les environs des débris de constructions attribuées aux Romains. On reconnaît encore sur la butte d'Escures les traces d'un de leurs camps.

Cette commune est admirablement située pour devenir un port de commerce considérable. Placée à une égale distance du Havre et de Cherbourg, elle est de fendue par deux collines, derrière lesquelles la nature a creusé une vallée qui pourrait être facilement convertie en un magnifique bassin. Ajoutez que, dans son état actuel, le chenal qui conduit les båtiments du rivage dans deux excellentes rades, n'a pas moins de 9 à 10 pieds d'eau à mer basse , et que ces rades qui portent de huit à quatorze brasses d'eau sont parfaitement à couvert des vents d'aval et d'amont. On a prétendu que Port était assis sur un sol poreux, et qu'on essaierait vainement d'y faire remonter la mer. C'est probablement un conte auquel le phénomène qu'on observe sur sa grève a donné cours et qu'on a trouvé plus

*

* On sait que les eaux de l'Aure et de la Dromme, absorbécs dans les Fosses-du-Soucy , sc fraient une route souterraine jusqu'au rivage de Port où on les voit sourdre au milieu des sables.

com mode de répéter que d'approfondir.

Louis de Harcourt , évêque de Bayeux, y fit creuser dans le XVe siècle un bassin entouré de para pets et fermé par un pont å vannes. Il y établit aussi des jetées en bois. On voit encore les restes de ces travaux qui furent trop tôt abandonnés. Vauban construisit en 1680, sur la colline de l'Est, la tour ronde appelée le Castel de Port, auprès de laquelle se trouve une batterie de deux pièces de canon. Une balterie semblable, établie sur la colline opposée, se nomme la Galeste de Huppain.

Une douzaine de bateaux et une trentaine de barques s'y livrent habituellement au commerce de la pêche. Le hasard , auquel on doit de si vastes entreprises, permettra peut être un jour qu'une volonté forte et intelligente donne à petit havre toute l'importance dont il est susceptible *

Les évêques avaient une maison de campagne à Sommervieu , sur la route de Bayeux à Creully. Son bois, ses avenues, son parc en faisaient un séjour fort agréable. Le temps et la main des hommes l'ont

* M. Octave Guillot vient de découvrir une source Weau sulfureuse dans une des cavités qui se sont formées au pied de ses falaises.

« PrécédentContinuer »