Images de page
PDF
ePub

valier de l'ordre de Saint-Michel. On a de lui un traité de la poblesse , l'histoire de la maison d'Harcourt, et plusieurs autres ouvrages. Cormelles a eu pour curé le poète Bardou., qui fut avec de la Roque, l'un des membres de la création de l'académie des belles lettres de Caen. Samuel Bochart y fut enterré en 1667, dans un enclos qui appartenait à M. de Colleville, son petit-fils, et qui servait de cimetière aux protestants.

Il a existé une ancienne chapelle sur l'emplacement actuel de l'église. Les matériaux qui en provenaient avaient servi à bâtir une tour carrée, qui fut démolie en 1735. Celle qui la remplaça fut renversée par un tremblement de terre le 10 décembre 1775. Le clocher qu'on y voit maintenant a été construit pendant l'été de l'année suivante.

D'anciens titres font mention d'un hameau de Trainecourt qui n'existe plus, mais dont on trouve encore des restes en creusant la terre, à l'est de cette commune.

Hérouville, désigné habituellement sous le nom d'Hérouville-Saint-Clair, Herula fivilla , Herolvilla , est situé sur les bords de l'ancien lit de l'Orne, à 4 kil. N. de Caen. M. l'abbé de la Rue remarque qu'il

est question de son port et de ses falaises dans les chartes du moyen-âge.

Il est probable que sa fondation n'est pas postérieure à celle de Caen, et qu'elle est d'origine saxonne. On y a trouvé en 1751 une grande quantité de médailles à l'effigie de Posthume l'ancien, Victorinus, Tétricus et Gallien.

La commune d'Epron formait autrefois l'un de ses hameaux. Elle a conservé celui de Lébisey, Esbisetum.

L'église paroissiale de Saint-Pierre qui remontait au onzième siècle, a été abattue pendant la révolution.

Celle de Saint-Clair qui était également fort ancienne, fut érigée en paroisse au quinzième siècle.

La foire Saint-Clair, établie dans le moyen-âge, s'y tient le jour de la fête de ce saint, pour le louage des domestiques. Une assemblée y attire le dimanche suivant un grand nombre d'habitants de la ville et des environs.

Mondeville, Amundevilla, Mondevilla , sur la rive gauche du nouveau canal, n'a de remarquable que son église, dont quelques parties appartiennent à l'architecture normande. On y avait établi une maJadrerie.

Le duc Richard Jer donna cette paroisse à l'église de Fécamp, en 989. Elle s'étendait jadis jusqu'au territoire de Vaucelles et avait deux églises et une chapelle batie dans le douzième siècle, par Roger d'Amondeville.

Ifs, Itium , était dans le onzième siècle une dépendance de la paroisse d'Allemagne, ainsi que le hameau de Bras, Bracium , où il y avait une maladrerie. Cette commune est désignée dans d'anciens titres sous le nom d'Ifs-les-Allemagnes.

La tour de son église est fort belle et parait appartenir au treizième siècle.

Le hameau de Bras , qui en dépend, en est éloigné d'un quart de lieue. On y montre encore une maison qui appartenait à Charles de Bourgueville, si connu sous le nom de M. de Bras.

Canton de Caen-Ouest.

Population.

;

Population : 21,810; savoir :

Bretteville-sur-Odon , 801 Caen ( la partie sur l'Ouest ), 19,594 ; St-Germainla-Blanche-Herbe, 313; Louvigny et Athis, 640; Venoix, 462.

Bretteville-sur-Odon , Britivilla-SanctiMichaëlis, ainsi nommée à cause de la do

[ocr errors]

Principales
COINN Uncs.

nation que la duchesse Gonnor, femme de Richard ler, fit de la terre de Bretteville à l'abbaye du Mont-St-Michel.

Le grand bailli de Caen y transférait quelquefois son tribunal. Elle a deux églises, St-Pierre et Notre-Dame; mais il n'y a que

la seconde qui soit ouverte au culte. Elle est située à 2 kil. du chef-lieu., sur la route royale de Caen à Granville. La chaussée qui la traverse lui a fait donner le nom de Bretteville-la-Pavée.

St-Germain-la-Blanche-Herbe n'occupe qu'une partie de ce groupe considérable de maisons qu'on trouve à la sortie de Caen sur la route de Bayeux. Le surplus dépend de la ville et de Venoix.

Les habitants réclament depuis longtemps contre cette bizarre circonscription, fort onéreuse d'ailleurs pour ceux dont les maisons sont situées sur Caen. Il serait juste de faire droit à leurs plaintes, en réunissant ces trois hameaux sous la même administration.

Louvigny, Lovincium, est situé sur les bords de l'Orne, à l'extrémité de la belle prairie qui le sépare de la ville de Caen. On réunit à son nom dans les nomenclatures administratives, celui d'Athis, ancien village rattaché à son territoire, et

[ocr errors]

auquel le poëme de Segrais a donné une sorte de célébrité.

Vénoix, ou Venois, comme l'écrit M. l'abbé de La Rue, Venuncium , ancienne commune, à la porte de Caen, sur la route - de Granville.

Le poèie Brébeuf, le traducteur de la Pharsale, et don Nicolas de Brébeuf, son frère, prieur de cette paroisse , y furent enterrés dans l'église de St-Gerbold, qui a été détruite pendant la révolution.

Canton de Creully.

Population.

Population : 19,096.

Anguerny, 529; Amblie, 660; Anisy, 537; Basly, 466 ; Bény-sur-Mer , 647; Brécy, 30; Cairon, 702; Cambes, 305; Colomby-sur-Than , 280 ; Coulombs, 394 ; Courseulles, 1541; Creully, 992; Cully, 436; Fontaine-Henry, 501 ; le Fresne-Camilly, 801; St-Gabriel, 392; Lantheuil, 615; Lasson , 451; Martragny, 458; Reviers, 811; Rosel, 412; Rucqueville, 99; Secqueville-en-Bessin, 404; Thaon, 914; Vaux-sur-Seulle , 492; Villons-les-Buissons,

167. La superficie totale de ce canton est de 13,070 hect. 71 ar. 15 cent. Terres labou

Superficic.

« PrécédentContinuer »