Journal étranger

Couverture
Chez J. F. Quillau, 1762
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 171 - il anime les autres, il va rapidement de l'un à l'autre bout, frappant du pied & faifant claquer fon fouet, tandis que les autres, les mains entrelacées, le fuivent avec un pas égal '& plus modéré.
Page 161 - L'autel de Bacchus ou des autres Divinités de leurs pères , c'eft autour d'un vieux chêne , à l'ombre duquel, dans leurs fêtes les plus religieufes, la tête couronnée de fleurs, ils renouvellent les anciennes Orgies &
Page 164 - l'image de la Candiote qu'on danfe aujourd'hui. L'air en eft tendre & débute lentement, enfuite il devient plus vif & plus animé, & celle qui mené la danfe
Page 165 - quand on fait l'hiftoire du fujet. - Théfée retournant de fon expédition en Crète, après avoir délivré les Athéniens du joug que les Cretois leur avoient impofé , vainqueur du Minotaure &
Page 163 - de branle. Homère, en parlant de Panopée, dit que cette ville étoit célèbre par fes danfes. Les principales danfes qu'on voit aujourd'hui en Grèce , font la Candiote, la Danfe grecque,
Page 167 - compare les danfes gravées par Vulcain fur le bouclier d'Achille, à celles que Dédale avoit inventées pour Ariadne , parce qu'il ne
Page 163 - moins variées, & c'eft toujours une fille qui mené la danfe, tenant à la main un mouchoir ou un cordon de foie. Cette danfe, la plus ancienne de toutes, a été décrite par Homère fur le fameux bouclier d'Achille. Après
Page 163 - pour la charmante Ariadne. De jeunes filles & de jeunes hommes fe tenant par la main, danfent enfemble ; les jeunes filles font habillées
Page 213 - de campagne, & Seneque prenoit les bains d'eau froide même au mois de Janvier. Aujourd'hui que nous fommes plus en état de mefurer la température du chaud & du froid, on penfe que l'eau la plus propre à cet ufage eft celle qui eft de trois ou quatre degrés
Page 216 - lui-même d'une fièvre ardente que par des fomentations de neige. En un mot les Romains ne connurent rien de plus propre à conferver & même à rétablir la fanté , que l'ufage des bains froids. L'utilité de cet exercice fe fera fentir aifément à quiconque s'occupera de l'origine véritable & méchanique des maladies , & non de ces defcriptions puériles

Informations bibliographiques