La père Denis Petau d'Orléans, jésuite: sa vie et ses oeuvres

Couverture
Librairie catholique internationale de l'oeuvre de Saint-Paul, 1884 - 544 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 77 - Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et Sa justice et tout le reste vous sera donné par surcroît.
Page 289 - Cette entreprise paraîtrait autant « téméraire qu'elle est sainte et hardie , si elle « n'avait pour base la puissance de Celui qui ne « manque jamais à ceux qui n'entreprennent rien « qu'au branle de sa volonté; et qui saurait ce qui « se passe pour faire réussir cette grande affaire, (il Ketaiton " jugerait aussitôt que NOTRE-SEIGNEUR en est véride la NouvelleFrance, 16*2,
Page 303 - ... n'est plus que de la bourbe : le lit de cette belle rivière est encore le même, mais ce ne sont plus les mêmes eaux.
Page 294 - Vigneul-Marville, était satirique depuis la tête jusqu'aux pieds. Son chapeau, son collet, son manteau, son pourpoint, ses chausses, ses bottines, toutcela faisait nargue à la mode et le procès à la vanité.
Page 346 - Siège parmi les ecclésiastiques et les princes, par ses grandes richesses, instruments de ses grandes charités, parmi les pauvres, par sa haute piété parmi les bons, par ses humiliations et ses austérités merveilleuses parmi les pécheurs. Il lui donna pour cela un visage vénérable, plein de respect et de majesté, une sagesse et une conduite capables de gouverner toute l'Église, comme il...
Page 428 - Je n'en dirai pas davantage. Un si savant homme n'a pas besoin d'une main étrangère pour le défendre; et si quelque jour il lui prend envie de réfuter les louanges que le ministre lui donne, il lui fera bien sentir que ce n'est pas à lui qu'il faut s'attaquer. »
Page 307 - De la Fréquente Communion, où les sentiments des Pères, des Papes, et des Conciles, touchant l'usage des Sacrements de...
Page 475 - Hé! croyez-vous donc que je me serai levé toute ma vie à quatre heures du matin pour ne dire que ce que d'autres avoient dé|à dit avant moi?
Page 340 - Enfin, voilà M. Arnauld mort. Après avoir poussé « sa carrière le plus loin qu'il a pu, il a fallu qu'elle « se soit terminée. Quoi qu'on en dise, voilà bien des « questions finies. Son érudition et son autorité étaient « d'un grand poids pour le parti. Heureux qui n'en « a point d'autre que celui de Jésus-Christ...
Page 302 - Il est vrai, répondit l'abbé tout transporté ; je vous confesse que Dieu m'a donné, et me donne de grandes lumières. Il m'a fait connaître qu'il n'ya plus d'Église.

Informations bibliographiques