Images de page
PDF
ePub

une célébrité de combats et de périls. Tout en reconnaissant ce qu'il y a

Néanmoins il est bon pour la sociélé de généreux, de courageux même que chacun verse une partie de son dans la pensée et les travaux de M. Laâme dans la pensée publique ; c'est à acordaire, il convient de dire que cette force de voir, de sentir et de souffrir ardeur l'entraine peut-être à une exaque le genre humain arrivera á amelio. gération qui se révèle dans ses appre. rer sa destinée. Sous ce point de vue, ciations du passé et dans ses jugeEmile est une œuvre utile et recom- ments sur son époque. Il parait remandable.

douter les persécutions, au lieu de Dans la littérature religieuse, nous craindre l'indifference. En effet, nous devons remarquer le livre de M. La- sommes loin du temps ou la France cordaire sur le Rétablissement de l'or- sera ferme et unanime, l'Angleterre dre des frères précheurs en France. catholique, et ou l'Europe chantera la M. Lacordaire, on l'a dit avec rai- messe à Sainte-Sophie. son, est un de ceux qui marchent ou En nous donnant l'histoire des races du moins qui croient marcher d'un pas esclaves prises à leur point de départ ferme et rapide vers le pôle de l'avenir. el suivies dans toutes les phases de leur Il se fait distinguer entre tous par la destinée sociale, M. Granier de Cassa. pureté de l'intention, la rigueur de la gnac a fait un ouvrage systématique foi,, et la pitié vive pour toutes les mi- sous le titre des Classes ouvrières et des sères. Prétre, il est resté fidèle à l'é. Classes bourgevises. L'auleur veut trou. gļise ; journaliste et prédicateur, il a ver chez les anciens la commune, la combailu pour le catholicisme avec la jurande et la fféodalité, et rattacher double autorité du talent et de la con- ainsi au passé des institutions qu'on a viction sincère. Le livre de M. Lacor- crues jusqu'à ce jour essentiellement daire, écrit avec une éloquence pure et modernes. Il fait dériver de l'affrar. sublime souvent, a pour but de ressus- chissement, comme d'une source inciter la parole libre et nomade de ces pure, la mendicilé, le vol et la prosfrères de Saint-Dominique qu'on nom- titution, en même temps que la pauvreté mait au moyen-âge la chevalerie de l'E. laborieuse et la vertu modeste, et vangile. Cet ordre, fondé en 1216 par traile à l'égal des autres classes les St. Dominique, resta pauvre quand l'E. mendiants, les bandits et les courglise tout entière était riche. M. La- tisanes, notes discordantes qui troucordaire est dans la vérité historique blerent toujours l'harmonie des soquand il place les frères prêcheurs au ciétes. premier rang des ordres influents de Quant à la moralité de ceflivre, peutl'Eglise, et leur fondateur parmi les elle se trouver dans le frein que l'auhommes éminents de l'histoire monas- teur veut mettre à l'ambition des clastique. Dante a rendu à la piété et aur ses ouvrières, en leur persuadant que vertus de Dominique un éclatant té la condition d'ouvrier est une coudition moignage, et nous reconnaissons avec normale et naturelle, et que l'avidite l'aureur de ce livre qu'on ne saurait, des grands n'a jamais réduit le peuple sans injustice, accuser le pieux Espa- à l'état où il se trouve! Telle est cegnol d'avoir établi l'inquisition. Le pendant la base de cet ouvrage ; de l'apsouvenir des premiers actes de foi pėse parition de l'esclavage à la surface des surtout sur les moines de Citeaux. sociélés antiques, M. Granier conclat Mais allirmer, ainsi que le sait M. La- que l'esclavage est un sait spontane cordaire, que les frères prêcheurs res. naif et autochtone , comme il l'aptèrent étrangers aux persécutions reli. pelle. gieuses dans les premiers siècles de Or, le raisonnement de l'auteur releur organisation, et qu'ils ne furent vient à dire, que l'esclavage n'est pas inquisiteurs que sous Philippe II, ad- d'institution humaine. mettre que l'inqnisition en France de Ce livre enon, semé de paradores, fut qu'un tribunal de pair chargé d'en- d'assertions fausses, de mots étrangeregistrer des actes de repentir, c'est ment expliqués par une science étymorenouveler les inexactes assertions logique aussi bizarre que hardie, desait de Joseph de Maistre, c'est contester saire sensation comme nouveauté, mais d'incontestables traditions bistoriques. n'était pas de nature à changer les élerdels principes de la morale et de la per. celle correspondance guerrière que la fectibilité humaines. En un mot, cet marine française se montra avec honouvrage allestait de grandes recherches neur dans touies les mers, et que l'armal combinées, mal digérées et une mée seconda dignement le général ciprétention fantasque el malheureuse toyen Washington. C'était en effet une de bouleverser toutes les idées reçues belle époque, que celle ou, par le et toutes les traditions historiques. traité de Paris, l'indépendance des

L'esclavage moderne, par M. de la Etats-Unis était reconnue en Europe Mennais, n'a pi l'étendue ni les ten- et par la France avant tous les autres dances du livre précédent. Voué à la peuples. défense du peuple quand même, le Il nous reste à parler de Hugues Ca. prêtre philosophe a voulu montrer pet, nouveau volume publié par M. Ca. comment l'esclavage antique, ce lien pefigue, que l'on a surnommé le Varilde ser qui pesait sur la société grecque las de notre époque. Ce n'est pas qu'il et romaine, avait abouti à me émanci. manque de talent et d'une certaine ap. pation malheureuse, en ce sens que titude dans ses recherches, mais parfois l'ouvrier de nos jours était isolé et délié le paradoxe l'égare. Ainsi, jusqu'à préet qu'il était encore esclave du travail sent Hugues Capet avait passé pour le et du maitre, qui le répartit et le distri, fondateur d'une dynastie nationale; une bue. En découvrant cette Jacune de dynastie nouvelle succédait à la dynastie notre organisation sociale, M. de la des vainqueurs Franks. M. Capefigue en Mennais s'est élevé à une hauteur de a jugé autrement, et il a cru devoir style et de pensées que l'on ne retrouve nous présenter Hugues Capet comme que dans ses premiers ouvrages. un des descendants de Clovis. De Clo.

La Vie et la Correspondance de Was. vis à Louis XVI il n'y a qu'une seule et hington, écrite par M. Guizot, ont pro. même famille pour l'écrivain légitimis. duit une vive sensation dans le monde te:qui, du reste, quoique à son quasavant. L'importance politique de l'au- rantième volume, nous promet encore teur a rebaussé l'importance politique d'autres surprises. de l'ouvrage. La guerre fameuse qui L'année dramatique n'a pas été brils'alluma dans les colonies anglaises de lante, cependant on doit distinguer les l'Amérique y est tracée avec clarié et drames du Proscrit et du Fils de lu vigueur. La France y fut poussée par Folle, par M. Frédéric Soulié, et les Lafayette, ce premier volontaire de la opéras de Régine et du Lac dus à la liberté nouvelle, et Franklin, qui en fut plume intarissable de M. Scribe. le patriarche. Il apparait dans toute

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

NÉCROLOGIE,

OU

LISTE DES PRINCIPAUX PERSONNAGES MORTS EN 1839.

Le signe + veut dire mort; le signe ? que la dale précise n'est pas connue.

[blocks in formation]

2. Le marquis de la Gervaisais, au- 6. Le comie de Saint-Pern-Couēl. leur de divers écrits politiques, † à lan, ancien député, † à Paris. l'aris.

16. M. Legrand, recteur de l'Aca- Leroj, officier de la Légion-d'Ilon- démie de Rennes, † à Rennes. neur, 4 à Lire (Eure-et-Loir), âgé de M. Foy, ingénieur, neveu de 70 ans.

l'illusire général, † à Paris. Dinger, conseiller à la cour royale 25. Le lieutenanl-général Barbot, de Rennes, * a Rennes (Ille-et-Vilaine à Toulouse.

Le comie François de Sainte-Al.' degonde, tá Lille, âgé de 80 ans.

MARS. Gabriel. Mathieu Simon de Moydier, commandant de la Légion d'Hon- 2. Le baron Soyez, maréchal-deneur, * à Paris, âgé de 78 ans.

camp, commandant de la Légion d'Hon. 5. Franquelin, peintre de genre , neur, † à Fontainebleau, âgé de 72 ans. * à Paris, âgé de 40 aps.

3. Le comte Etienne-Narcisse de 6. S. A. R. la duchesse de Wurtem. Durfort, pair de France, † à Paris, berg, † à Pise, ågée de 25 ans.

âgé de 85 ans. 8. Le comte des Genays, amiral, 4 å 6. Le baron Cotty, général d'artilGènes.

lerie, + à Paris, âgé de 67 ans. 11. Le maréchal-de-camp baron de Le baron Mangin-d'Oins, père. Cosson, 1 à Paris ; né à Bourg en 1766. maréchal-de-camp d'artillerie, † à Ren

14. Le comle Christian de Nicolaï, pes, âgé de 94 ans. pair de France, t à Paris,

11. Le général Lallemand, pair de 47. Le duc de Buckingham, pair France, † à Paris, âgé de 65 ans. d'Angleterre, 1 à Stowe, âgé de 63 ans. 13. Le comte Marie-Auguste de

20. 1.c prince de Lieven, ancien am- Caumont, † à Paris, âgé de 95 ans. hassadeur de Russie à Londres, † à Le comte C. F. T. de LowenRome.

bielm, 4 en Suède, âgé de 80 ans. ... Le prince Louis-Guillaume-Fré- 8. Le célèbre chanteur Adolphe déric, Landgrave régnant de lesse. Nourrit, † à Naples, âgé de 36 ans. Hambourg, 7 à Hambourg, âgé de 69 18. Le comie Spiransky, t à Saint

Pelersbourg. 29. Le lieutenant-général Sémélé, 24. Le duc de Chevreuse, f à Ram† á Urville, àgé de 66 ans.

bouillet, âgé de 55 ans,

ans,

AVRIL,

9. Le comte Onfroy, † à Mayence,

âge de 60 ans. 4. M. Emeric David, membre de 12. Le chevalier Alexandre Lenoir, l'Institut, † à Paris,

fondateur de l'ancien musée, + à Paris, 10. Le chevalier de Candolle, ancien ågé de 75 ans. consul à Nice, t près Marseille. 19. Le lieutenant • général Avril,

12. Le marquis de Sémonville, pair + près Bordeaux. de France, t à Paris, âgé de 80 ans, 25. Le baron Hamelin, contre-ami

JUILLET. ral, t à Paris, âgé de 70 ans,

Le professeur J. Fries, intendant 6. Le cardinal Sala, fi Rome, âgé de l'Académie des Sciences, + à Stock- de 77 ans. holm, âgé de 39 ans.

14. Le baron de Morat, directeur 29. Le comte d'Essex, + à Londres, de la maison centrale, + à Cadillac. âgé de 82 ans.

16. Le sultan Mahmoud, † à ConsM. Paillard du Cléré, député, tantinople, âgé de 55 ans. fà Laval, âgé de 62 ans.

20. L'abbé Salandre, † à Paris ,

ågé de 85 ans, MAI,

Le comte de Vazbois, † à Paris, âgé de 90 ans.

30. M. de Prony, pair de France, 2. M. Godefroy Engelmann, introducteur de la lithographie en France,

* à Paris, âgé de 84 ans,

Le colonel baron Legrand, chetà Mulhouse, ågé de 50 ans.

valier de Saint-Louis, † à Paris, âgé de 3. Le baron de Troël, ministre de

82 ans. Suède, at Constantinople. M. Lafarge, fondateur de la ton.

AOUT. tine, t å Versailles, âgé de 92 ans. 5. M. Paër, chef de la musique du

4. M. Montault, évêque d'Angers, roi, † à Paris.

+ à Angers, âgé de 83 ans. 8. Lc lieutenant-général comle Mer.

Le baron d'Ivry, † à Paris. 1 lin, † à Paris.

7. M. le comte de la Bourdonnaye, Rossini, père du célèbre maëstro,

ancien ministre et pair de France, + à * à Bologne, äge de 85 ans. 14. Le duc de Bassano, H. Bernard

Beaupréau.

... Mme Nourril, femme du célèbre Maret, † à Paris, âgé de 76 ans.

18. Le général Allard, † à Picharar. chanteur, à Paris, âgée de 34 ans. 19. Le cardinal Fesch, † à Rome, banquier, en Suisse, âgé de 81 ans,

10. M. Rougemont de Lowenberg, 2) ágé de 76 ans. 23. Le général Demarçay, député mancier, t à Dresde, age de 73 ans.

13. Frédéric-Gustave Schilling, ro-. de la Vienne, † à Paris, né en 1772. 28. La comtesse de Lipona, ex

46. M. Forest de Quartdeville, pair

de France, t à Paris. reine de Naples, † à Florence, âgée de

20. Le baron Girod (de l'Ain), con58 ans.

seiller à la cour des Comples, t à Paris, M. Coquerel, ingénieur en chef

âgé de 87 ans. des mines, + à Amiens.

30. Lafont, célèbre violoniste, † à

Tarbes, âgé de 49 ans,
JUIN.

SEPTEMBRE. 2. Louis Secretan, ancien président du tribunal du canton de Vaud, + à Lau. 10. M. Gobert, recteur de l'acadé. sapne, âgé de 81 ans.

mie d'Orléans, † à Paris. M. Doulcet, trésorier-archiviste 12. Le comte de la Brisse, pair de de la Chambre, † à Paris, âgé de 66 France, † à Arcis-sur-Aube.

22. Le lieutenant-général Menne, 5. Le général comte Jullien, † dans t à Agen, âgé de 65 ans.

le département de Vaucluse, agé de 29. M. Gallard , archevêque, t å il 75 ans.

Reims, âgé de 55 ans.

[ocr errors]

ans.

...

ans,

OCTOBRE.

12. Urbain-Gauthier, président à la

cour royale, † à Pan. 1. Michaud, membre de l'Acadé- Camille Nugues, chevalier de la mie, tá Passy, âgé de 72 ans.

Légion d'Honneur, † à Paris. M. Gottfried Théodore de We. Le contre-amiral Raymond Co. ber, célèbre auteur de musique, t à cault, + à Cholet. Creutznach (Prusse), âgé de 59 ans.

M. l'abbé Mitier, doyen du Cba4. Le vicomte d'Osmond, lieutenant. pitre, † à Nimes. général, † à Pontchartrain, ägé de 84 14. Le duc d'Havré et de Croi.

prince du Saint-Empire. 9. Le cardinal d'Isoard, archevêque M. Laurent de Choisy, es-goude Lyon, + a Paris, âgé de 73 ans. verneur de la Guyane, tà Paris.

18. Le baron Jean Pleyre, ancien Le marquis de Santa Cruz, † à préfet, t à Paris, ágé dc 85 ans.

Madrid. 18. Le lieutenant-général Buget, tà 22. Le cardinal Gregorio, † à Rome, Perpignan, ågé de 69 ans.

âgé de 81 ans. 25. Le duc de Bedfort, † en Ecosse, 27. M. Bonne, maréchal-de-camp, âgé de 74 ans.

t à Paris, âgé de 68 ans. 27. Eugène de Salverte, député, † à M. le duc de Blacas, tå Vienne, Paris, âgé de

âgé de 69 ans,

29. Le duc d'Harcourt, pair de NOVEMBRE.

France, t à Marseille, âgé de 85 ans. 2. Le baron Bouchu, lieutenant.

DÉCEMBRE. général d'artillerie, † à Antony, âgé de 68 ans.

6. M. Emmery, pair de France, 4 à 5. Le lieutenant-général Bernard, Paris, âgé de 57 ans. pair de France, ancien ministre de la Le général Charral, t à Clerguerre, † à Paris, âgé de 60 ans.

mont-Ferrand. 8. Le général ('artillerie de Tugay, Le cardinal Latil, + à Gemmenos, † à Laon.

âgé de 79 ans, L'amiral sir Henry Trollope, tà 12. Frédéric VI, roi de Dannemark, Londres, âgé de 84 ans.

t à Copenhague; il était né le 28 janLe marquis André Doria, cheva- vier 1768. lier de Saint-Louis et de Malte, † à 14. Le comte de Teyssières, maré. Mâcon, âgé de 67 ans.

chal-de-camp, tà Périgueur. Hagermann, célèbre banquier, 19. Le baron Clément, général, tà tà Paris.

Montargis, âgé de 73 ans. 10. Le prince de Tarente, duc de la 27. Le comte Truguet, amiral et Trémouille, pair de France, + à Paris, pair de France, t à Paris, agé de 88 âgé de 75 ans.

ans.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« PrécédentContinuer »