Richeri historiarum libri quator

Couverture
J. Renouard et cie, 1845 - 434 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page iii - Le nom de l'éditeur sera placé en tête de chaque volume. Aucun volume ne pourra paraître sous le nom de la Société sans l'autorisation du Conseil et s'il n'est accompagné d'une déclaration du Commissaire responsable, portant que le travail lui a paru mérite d'être publié. Le commissaire responsable soussigné déclare que la traduction du PROCÈS EN NULLITÉ DE LA CONDAMNATION DE JEANNE D'ARC, préparé par M.
Page iii - Le nom de l'éditeur sera placé à la tête de chaque volume. Aucun volume ne pourra paraître sous le nom de la Société sans l'autorisation du Conseil, et s'il n'est accompagné d'une déclaration du Commissaire responsable, portant que le travail lui a paru mériter d'être publié. Le Commissaire responsable soussigné déclare que l'édition des MÉMOIRES DU MARÉCHAL DE BASSOMPIERRE , préparée par M.
Page xlv - Donnez- vous donc pour chef le duc, recommandable par ses actions, par sa noblesse et par ses troupes, le duc en qui vous trouverez un défenseur non seulement de la chose publique, mais de vos intérêts privés. Grâce à sa bienveillance vous aurez en lui un père. Qui en effet a mis en lui son recours et n'ya point trouvé protection?
Page 24 - ... christianorum defensione corpora morti dare multis sermonibus asserens. Exercitus itaque densatus, licet anterioris belli vulneribus aeger, tamen obvenire non distulit. [9.] INGO EX MEDIOCR[IBUS CUM] REGIS SIG[NIFER] BELLUM 1N[GREJD1TUR".
Page 87 - Lorsque les deux armées ennemies se virent rapprochées, elles s'élancèrent l'une sur l'autre, en poussant de grands cris. Elles se joignirent, et des deux côtés la terre se joncha de morts. On ne savait où combattait le roi, mais les conjurés voyant un guerrier frapper de tous côtés avec fureur lui demandent s'il est Robert. Aussitôt, il découvre fièrement sa barbe et se fait connaître aussi par les vigoureux coups d'épée qu'il porte au comte Fulbert. Il le blesse mortellement, le...
Page 30 - Ces raisons apaisent le ressentiment du roi; il fait enterrer le barbare et rend ses bonnes grâces à castrum quod Blesum dicitur ei liberaliter accommodat, eo quod is qui castri custodiam agebat in bello pyratico occisus esset. Ejus quoque uxorem derelictam dono regio in matrimonio Ingo sibi accopulat. Regis exinde ac principum gratia admodum usus, prospere ac feliciter omnia gerebat. Verum id in brevi. Nam vulnerum sanies male a cirurgis amputata, cum sub recutita superficie, tumorem intrinsecus...
Page cx - ... de la société. Les historiens contemporains n'ont point ressenti cet embarras ni tenté ainsi des efforts contradictoires ; il leur eût été impossible de saisir l'ensemble des événemens qui se passaient sous leurs yeux, de les classer selon leur importance, de les rattacher à un centre commun et d'en composer une narration bien ordonnée ; tous moyens leur manquaient pour une telle œuvre, et la plupart d'entre eux n'en ont pas même conçu l'idée. Le désordre du temps a passé dans...
Page 180 - ... superfluitatem humorum captus, in ipsa rerum ordinatione, constrictis manibus nervisque contractis, ore etiam in aurem distorto, cum multo horrore et horripilatione coram suis inconsultus exspiravit, susceptusque a suis, apud sanctum Quintinum sepultus est.
Page 76 - Sarmatas2 profecto, Gislebertus per suos immaniter vexabat et atterebat eos qui ab rege sua data obtinebant. Alios clandestina invasione enecans, alios incessanter ut sua relinquant adurgens, tandem evincit, suisque omnibus potitur, truculentius exinde in regem machinans. Socerum itaque adit, eique ab rege dissuadet, Celticam solam regi posse sufficere asserens, Belgicam vero atque Germaniam rege alio plurimum indigere. Unde et, ut* ipse in regnum coronari non abnueretc, multissuasionibuspermovebat.
Page xcvii - Ses pieds remuaient sans cesse, son esprit était léger, son « langage obscur, ses questions fallacieuses, ses réponses « équivoques ; il y avait rarement de la suite et de la clarté « dans ce qu'il disait. Excessivement prodigue de son bien, il « convoitait ardemment celui des autres ; il se montrait bien...