Images de page
PDF
ePub

On ne peut aimer sans peines,

Il est peu de douces chaines,
A tout moment on se sent alarner;

Quand il faut que l'on soupire,
Tout le mal n'est

pas

de s'enflammer; Le martyre

De le dire Coûte plus cent fois que dame DE UXIEME ENTRÉE DE BALLET.

d'aimer.

SUITE DE BACCHUS.

Danse des ménades et des égipans.

BACCHUS.
Admirons le jus de la treille :
Qu'il est puissant ! qu'il a d'attraits!
Il sert aux douceurs de la paix,
Et dans la guerre il fait merveille;
Mais, sur-tout, pour les amours,
Le vin est d'un grand secours.

SILENE, monté sur un áne.
Bacchus veut qu'on hoive à longs traits.

On ne se plaint jamais

Sous son heureux empire :
Tout le jour on n'y fait que
Et la nuit on y dort en paix.
Ce dien rend nos voeux satisfaits :
Que sa coura

d'attraits !
Chantons-y bien sa gloire.
Tout le jour on n'y fait que boire

Et la nuit on y dort en paix. SILENE ET DEUX SATYRES,

ensemble. Voulez-vous des douceurs parfaites ? Ne les cherchez qu'au fond des pots.

rire,

[ocr errors]

PREMIER SATYRE.

Les grandeurs sont sujettes
A mille peines secretes.

SECOND SATYRE.

L'amour Writ perdre le repos.

TOUS TROIS ENSEMBLE.

Voulez-vous des donceurs parfaites ?
Ne les cherchez qu'au fond des pots.

PREMIER,SATYRE.

C est là que sont les ris , les jeux, les chansonnettes.

SECOND SATYRE.

C'est dans le vin qu'on trouve les bons mots.

TOUS TROIS ENSEMBLE.

Voulez-vous des douceurs parfaites?

Ne les cherchez qu'au fond des pots. TROISIEME ENTRÉE DE BALLET. Deux autres satyres enlevent Silene de dessus

son âne , qui leur sert à voltiger, et à former des jeux agréables et surprenants.

QUATRIEME ENTRÉE DE BALLET

SUITE DE MOME.

Danse de polichinelles et de matassins.

MOME.

Folâtrons, divertissons-nous,
Raillons, nous ne saurions mieux faire;
La raillerie est nécessaire

Dans les jeux les plus doux.
Sans la douceur que l'on goûte à médire,
On trouve peu de plaisirs sans ennui;

Rien n'est si plaisant que de rire,
Quand on rit aux dépens d'autrui.
Plaisantons, ne pardonnons rien,

Rions, rien n'est plus à la mode;
On court péril d'être incommode,

En disant trop de bien.
Sans la douceur que l'on goûte à médire,
On trouve peu de plaisirs sans ennui;

Rien n'est si plaisant que de rire,

Quand on rit aux dépens d'autrui.
CINQUIEME ENTRÉE DE BALLET.

[ocr errors]

SUITE DE MARS.

MARS.

Laissons en paix toute la terre.
, Cherchons de doux amusements;
Parmi les jeux les plus charmants

Melons l'image de la guerre.
Quatre guerriers portant des masses et des boil-

cliers, quatre autres armes de piques, et quatre autres avec des drapeaux, font, en dansant, une maniere d'exercice.

SIXIEME ET DERNIERE ENTRÉE DE BALLET. Les quatre troupes différentes de la suite d'A

pollon, de Bacchus , de Mome , et de Mars,
s'unissent et se mêlent ensemble.
CHOE U R DES DIVINITÉS CÉLESTE S.
Chantons les plaisirs charmants

Des heureux amants.
Répondez-nons, trompettes,
Timbales et tambours,

Accordez-vous tonjours
Avec le doux son des musettes ;

Accordez-vous toujours.
Avec le dor chant des amours.

PIN DU TOME SEPTIEME.

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »