L'esprit des usages et des coutumes des différents peuples, Volume 2

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 135 - ... chez un de leurs maîtres ou ailleurs, et encore moins dans les grands chemins ou lieux écartés , à peine de punition corporelle , qui ne pourra être moindre que du fouet et de la fleur de lys...
Page 156 - Le droit des gens a voulu que les prisonniers fussent esclaves, pour qu'on ne les tuât pas. Le droit civil des Romains permit à des débiteurs, que leurs créanciers pouvaient maltraiter, de se vendre euxmêmes; et le droit naturel a voulu que des enfants qu'un père esclave ne pouvait plus nourrir fussent dans l'esclavage comme leur père 3.
Page 256 - Enfin il pisse sur toutes les parties du corps, et le frotte soigneusement de son urine. Après cette monstrueuse cérémonie, le jeune homme se traîne dans une petite hutte bâtie exprès pour cet...
Page 133 - ... & fumait encore, tandis que fes jambes étaient » crevées par la violence du feu. Un jour , ajoute »le même Voyageur , deux Nègres ayant été » condamnés l'un au gibet, l'autre à recevoir le » fouet de la main du bourreau, le Confefleur » fe méprit & confeda celui qui ne devait pas sMuourir.
Page 325 - N'oubliez pas de manger du fruit de l'arbre de la fcience du bien & du mal ; car vous nous paraiflez un peu ignorant & malin.
Page 52 - craignent font des lâches : la vie n'eft j, rien pour un homme de courage. » Que le défefpoir & la rage étouffent » mes ennemis. Que ne puis-je les dé9 vorer & boire jufqu'à la derniere
Page 175 - Une partie des citoyens fe foulevoit (a) } mettoit en fuite les magiftrats , & les obligeoit de rentrer dans la condition privée. Cela étoit cenfé fait en , conféquence de la loi. Une inftitution pareille , qui établiffoit la fédition pour empêcher l'abus du pouvoir, fembloit devoir renverfer quelque république que ce fût.
Page 102 - Us lui donnaient de la teinture pour fe frotter le corps, des poinçons pour fe percer les oreilles , les bras & les jambes, un encenfoir & de la poix groffiere pour encenfer les idoles.
Page 301 - Rendez , difoit-il à fes feftateurs , à la chair ce ,» qui appartient à la chair, & à l'efprit ce qui appartient
Page 255 - Amputarai d'ôter un tefticule aux garçons vers l'âge de neuf ou dix ans. Mais dans les familles pauvres , on attend pour cette cérémonie , l'occafion de pouvoir fubvenir à la dépenfe : le jeune homme , après avoir été frotté de graifle fraîche de mouton , eft étendu à terre fur le dos , les pieds & les mains liés ; fes amis fe couchent fur lui pour le rendre comme immobile. Dans cette fituation , l'opérateur lui fait, .avec un couteau de table , une ouverture au fcrotum * d'un pouce...

Informations bibliographiques