Essais de Michel de Montaigne: avec des notes de tous les commentateurs, Volume 1

Couverture
Firmin-Didot et cie, 1834 - 732 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Pronosticalions de différents genres Quand ont été abolies accompagnée dune fermelé extraordinaire 198
19
PÉRIANDER médecin grec Reproche que lui faisoit Ar formes judiciaires après avoir prononcé un jugement
25
Vaux Henri de cheralier champenois 12 Vieillards Exemple dun vieillard qui voulant se faire
26
Lycon philosophe Ce quil prescrivit au sujet de ses fu MARJE GERMAIN Voy GERMAIN
29
KARENTY Ensorcelés de Karenty leur histoire 576 tres peuvent apprendre à placer leurs dons 532 Liberté En quoi consiste la véritable
36
Pourquoi nous paroit autre à la guerre que dans nos 628 La nature a rendu agréables à lhomme les actions
38
FRANCE ANTARCTIQUE Par qui découverte 106 Gentilhoinme Son devoir envers un grand qui va le
40
GUÉRENTE Guillaume 86 HÉRACLIDE de Pont Opinions indéterminées quil avoit
62
Science Nest utile quautant quelle nous devient propre ment et la fin de nos connoissances 319 Il y a lieu
63
De linstitution des enfants
68
LACÉDÉMONIENS Vaine cérémonie quils observoient à Livia la signora Ses caleçons
72
SCIPION le jeune Ce quil répondit à un jeune homme qui SERVITUDE VOLONTAIRE Titre dun ouvrage de
75
Prophètes des sauvages de lAmérique Leur morale Régents de collège Plaisamment caractérisés
82
Soi Combien il importe de savoir être à soi 127 Cest
83
Solitude Lambition nous en donne le goût 124 But STRATONICE femme de Déjolarus Vertu de cette prin
113
Pertes Plus glorieuses que les plus fameuses victoires
114
LANSSAC M de maire de Bordeaux 594 les lois les plus déraisonnables 636
122
Homme Sujet vain divers et ondoyant 2 Trop occupé sanguinaires et meurtriers sont lâches et limides 405
126
XANTHIENS Ne purent être détournés de courir volon
135
Rois Nous leur devons lobéissance mais lestime et laf risées chez nous ibid
149
GUÉVARA Ses lettres ce quen jugeoit Montaigne 165 les plaisirs de la vie que de simples particuliers
150
XÉNOCRATE Établit huit dieux 293 Comment il main
153
LYNCESTES Sil fut réputé justement coupable parce Marius le père plus délicat dans sa vieillesse 613
154
THÉBains Adoucis par la fermeté dEpaminondas 2 TURCS Comment se nourrissent dans leurs armées
166
Sommeil Ce nest pas sans raison quon lui trouve de la leur prince pour la défense de la religion 217
167
NOUE de La Son éloge 384 Parole La plus parfaite est susceplible de divers sens
168
OCTAVIUS Sagitta A quelle action barbare il fut en Patenótre Prière que les chrétiens devroient constamment
178
Intention Juge de nos actions 13 Cest par elle scule Juges Serment que leur faisoient préter les rois dÉgypte
187
Opinions Épousées aux dépens de la vie 135 et suiv PAUSANIAS le macédonien Cité comme exemple des
190
et suiv
195
SOPHRONIE sainte Mort de cette vierge
198
Oracles Quand ils ont commencé à perdre leur crédit 19 PAXEA femme romaine Pourquoi se donne la mort
199
MACHIAVEL jugement sur 380 blic pour ceux qui voudroient sen servir
201
MULEASSES ou mieux MULEYHAÇan roi de Tunis Ce 156 Ce qui la constitue essentiellement en France
213
Léon hébreu rabbin 513 LUCAIN Condamné à la mort rendit lesprit en pronon
229
MACON lèréque de Sa conduite dans son ambassade a Martial Ce que Montaigne pensoil de ses épigrammes
230
des lois 633
320
Othon Sendormit un peu avant que de se tuer 154 Ce PÉLETIER médecin et mathématicien 41
329
THÉODORUS Ce quil répondit à Lysimachus qui mena nature 546
333
Vices Prennent pied dès la plus tendre enfance et de voyager 577
343
Théophile empereur Forcé par un de ses chefs à se URGULANIA aïeule de Plautius Silvanus
351
Esprits simples Propres à devenir bons chrétiens 176 y a entre lhonneur des femmes et leur devoir
365
Fuite Noble usage quen ont fait des nations trèsbelli GOURNAY LE JARS Marie de fille dalliance de Mon
384
Contre la faineantise
392
Jalousie Action extraordinaire quoccasione cette pas sobriété
393
MÉDICIS Laurent de duc dUrbin 22 MOLEYMOLUCH roi de Fez Prèt à mourir de maladie
394
De la grandeur romaine
398
Mal Ce que cest et comment il vient à nous intéresser MATECOULOM le sieur de un des frères de Montaigne
403
EUDÉMONIDAS ou plutot Eudamidas fils dArchidamus femme faisoit gloire dans les Indes orientales daban
407
Dun enfant monstrueux
413
Deffense de Seneque et de Plutarque 418 LETTRE III A monsieur monsieur de Lansac
422
SEBOND Raymond Apologie de sa Théologie naturelle Singes dune grandeur extraordinaire quAlexandre ren
426
Hardiesse Jusquoù elle doit sétendre 59 vient quà lui seul ibid Rien nest si universellement
438
Malade Combien il lui importe davoir de la confiance en MÉCÉNAS Sa passion pour la vie
441
MARCELLIN Ammien IIistorien paien qui a élé té toutes nos envies 6 15
447
SÉLEUCUS roi Le peu de cas quil faisoit de la royauté à la veriu 236 Pourquoi la vertu lui devint aisée 257
449
Fatalisme Quel usage on a fait de cette doctrine 411 et FIORAVANTI médecin de Bologne
450
Sorciers Raisons qui obligeoient Montaigne à ne rien dé
465
Mensonge Vice trèsodieux 17 Doit ètre soigneusement tinuels 329 et
469
FAVORINUS Pourquoi il se laisse vaincre dans une dis sane
483
GALLUS VIBius Devint fou en tåchant de comprendre GRAMONT M de comte de Guiche tué au siège de
490
Mules et mulets Monture honorable et déshonorable en
497
Lettre Si la lecture dune lettre doit être différée 203 Mars
512
est juste de leur laisser la tutelle de leurs enfants que par leur valeur 535 Avec quelle inhumanité
536
GASCONS Admirés pour avoir des chevans accoutumés de Grandeur Qui la connoit la peut fuir sans beaucoup def
539
des dépenses extravagantes des princes 531 Comment
549
PHARAX Empèche dautorité un roi de Lacédémone de PIBRAC Son éloge
564
ROMAINS Pourquoi ôtoient aus peuples nouvellement
587
MÉTELLUS Ses belles paroles sur les difficultés qui doi 245 Aimoit à bàlir 560 Maire de Bordeaux 59 1 Nou
654
Observation sur les moyens de faire LETTRE V A monseigneur monsieur de LHospital
676
PLAUTE Mauvais goût de ceux qui légalent à Térence POSIDONIUS philosophe stoicien De quelle manière il
724

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 475 - Nous appellons sagesse la difficulté de nos humeurs, le desgoust des choses presentes ; mais, à la verité, nous ne quittons pas tant les vices, comme nous les changeons, et, à mon opinion, en pis...
Page 569 - Les princes me donnent prou % s'ils ne m'ostent rien ; et me font assez de bien, quand ils ne me font point de mal : c'est tout ce que i'en demande.
Page 110 - Je pense qu'il ya plus de barbarie à manger un homme vivant qu'à le manger mort, à deschirer par tourmens et par geénes un corps encore plein de sentiment, le faire rostir par le menu, le faire mordre et meurtrir aux chiens et aux pourceaux...
Page 233 - Vous y trouverez le langage doulx et agréable, d'une naïfve simplicité ; la narration pure, et en laquelle la bonne foy de l'aucteur reluit...
Page 84 - Le parler que j'ayme, c'est un parler simple et naïf, tel sur le papier qu'à la bouche ; un parler succulent et nerveux, court et serré, non tant délicat et peigné comme véhément et brusque : Haec demum sapiet dictio, quœ feriet, plustost difficile qu'ennuieux, esloingné d'affectation, desreglé, descousu et hardy ; chaque lopin y face son corps ; non pedantesque, non fratesque, non pleideresque, mais plustost soldatesque...
Page 97 - Paye passée doulce, aysee, et, sauf la perte d'un tel amy, exempte d'affliction poisante, pleine de tranquillité d'esprit, ayant prins en payement mes commoditez naturelles et originelles , sans en rechercher...
Page 108 - ... chacun appelle barbarie ce qui n'est pas de son usage ; comme de vray, il semble que nous n'avons autre mire de la vérité et de la raison que l'exemple et idée des opinions et usances du païs où nous sommes. Là est tousjours la parfaicte religion, la parfaicte police, perfect et accomply usage de toutes choses.
Page 281 - ... n'ayant trouvé, en cet amas de science et provision de tant de choses diverses, rien de massif et ferme, et rien que vanité, ils ont renoncé à leur presumption, et recogneu leur condition naturelle.
Page 5 - S'EMPORTENT AU DELA DE NOUS. qui accusent les hommes d'aller tousjours béant après les choses futures, et nous apprennent à nous saisir des biens presens et nous rassoir en ceux-là, comme n'ayant aucune prise sur ce qui est à venir, voire assez moins que nous n'avons sur ce qui est passé, touchent la plus commune des humaines erreurs, s'ils osent appeler erreur chose à quoy nature mesme nous achemine, pour le service de la continuation de son ouvrage, nous imprimant, comme assez d'autres,...
Page 88 - ... les bornes et limites de la volonté de Dieu et de la puissance de nostre mère nature...

Informations bibliographiques