Histoire de la régénération de la Grèce, comprenant le précis des évènements depuis 1740 jusqu'en 1824, Volume 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis d'utilisateur - Signaler comme contenu inapproprié

Un trésor de l'humanité

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 15 - Tous les enfants d'une femme avaient autant de marâtres que leur père avait d'autres femmes ; chacun épousait les intérêts de sa mère, et regardait les enfants des autres femmes comme des étrangers ou des ennemis. De là vient cette manière de parler si Iréquente dans l'Ecriture : C'est mon frère, et le fils de ma mère.
Page 295 - ... qui appellent les Russes pour nous asservir. Nomme tes complices. — D. Mes complices sont ma conscience et mon devoir, qui m'obligent de consoler les chrétiens et de les rendre dociles à vos 'lois. — A. Dis aux tiennes, chien de chrétien. — D. Ce nom fait ma gloire! — A. Tu portes une image de la Vierge, à laquelle il ya, dit-on, des prestiges attachés? — D. Dites des prodiges. La mère de mon Sauveur est notre intercesseur auprès de ce fils immortel et Dieu ; ses miracles pour...
Page 445 - Parguinotes, anéantis par cette déclaration, s'obstinant à douter de sa réalité, réclamèrent, présentèrent des mémoires, et comme il s'était écoulé bien du temps depuis qu'on négociait, ils étaient encore persuadés qu'une haute protection veillait sur leurs destinées, lorsqu'ils apprirent la marche des troupes d'Ali pacha, qui s'avançaient pour occuper Parga.
Page 448 - ... auspices du silence , précurseur du carnage. Il trouve les hommes armés aux portes de leurs maisons , qui n'attendaient qu'un signal pour égorger leurs familles , avant de tourner leurs armes contre les Anglais , et de combattre jusqu'à ce qu'il ne restât pas même un seul individu d'entre eux pour raconter leur catastrophe. Il les conjure d'attendre ; il se rend aux postes avancés; il négocie; et les Mahométans, non moins inquiets que la garnison britannique , ayant consenti à accorder...
Page 32 - ... se rencontrer. Chez les Grecs et chez les Romains, le rendez-vous pour toutes les affaires était le marché ou la place , eu égard ù leur genre d'occupation, qui était le commerce ou la plaidoirie.
Page 295 - Grecs et les ramener au joug de l'obéissance. Dénoncé comme séditieux, et conduit avec Euthyme, il avait comparu chargé de fers devant le satrape de Janina. On voulait lui faire supposer des complices, afin d'envelopper dans une fausse conspiration les prélats orthodoxes qui occupaient les trônes ecclésiastiques de la Thessalie. Mais animé d'une foi brûlante, il avait témoigné la vérité du Dieu vivant; et ses réponses enflammèrent la...
Page 298 - ... l'Epire; on cita aussitôt Démétrius comme un saint. Un mahométan de Castoria, témoin de ses souffrances, demanda le baptême, qui lui mérita, quelque temps après, la couronne du martyre '. On parla, dans le temps, des miracles I.
Page 243 - ... ou pétitions, leur correspondance et les renseignements qu'ils adressent aux différents ministres, dont ils leur renvoient les décisions et les réponses. Chaînon intermédiaire entre la capitale et les provinces , ils se répandent chez les grands de l'empire , parmi les princes du Drogmanat, qui, courbés sous le bâton des Tur.cs, n'en dirigent pas moins leur politique intérieure et extérieure. On les trouve assis aux douanes, agenouillés devant les patriarches...
Page 296 - JC une chaîne d'osselets, qu'on serre avec effort, en lui criant de s'accuser et de nommer ses complices ; mais elle se brise sans lui arracher aucune plainte. Le martyr n'est sensible qu'aux outrages de l'impiété contre l'Éternel. Les bourreaux fatigués demandent que les tortures soient suspendues jusqu'au lendemain, et le patient est...
Page 449 - ... l'Anglais ; ils les vendraient à nos tyrans." Ce fut à la lueur funèbre du bûcher qui finissait de dévorer les restes de leurs ancêtres, que les Parguinotes appareillèrent avec les brises matinales pour s'éloigner du cap Chimœrium, et que les Turcs, accueillis en frères par les Anglais, occupèrent la ville chrétienne, abandonnée le...

Informations bibliographiques