Images de page
PDF
ePub

nel au traité entre la France et etagne **), par lequel ces deux ont engagées à unir leurs efforts ar faire déterminer les restrictions aite des nègres, et pour en prés définitive etc.

à la seconde Commission, M. le ella, plénipotentiaire de S. M. bservé que la question de la traiintéressant que les puissances qui s, en ce qu'elle regardait un obn intérieure, il ne lui paraissait de la remettre à une commisM. le comte Palmella à proposé de n'admettre à la discussion ntiaires de la Grande-Bretagne, l'Espagne et du Portugal, sauf cances continentales (telles que riche) à y intervenir par leurs

de Labrador, plénipotentiaiique, s'est joint à cette pros

, Lord Castlereagh, premier S. M. Britannique, a obser a de la traite des nègres ne sidérée uniquement dans ses u tel intérêt local; ou avec lière de tel ou tel pays, mais intéressant essentiellement ne pouvait qu'adhérer à la premier plénipotentiaire de

1

oben, Bd. 1, Heft 1, S. 29 fr

Les avis n'ayant pu se réunir sur cet objet, on en a ajourné la discussion à une séance prochaine.

Séance du 14. Décembre 1814.

La question de l'abolition de la traite des nègres a été reprise; mais la discussion n'ayant pas amené de résultat, elle a été ajournée à une autre séance.

Séance du 16. Janvier 1815.

Lord Castlereagh a renouvelé sa proposition de s'occuper des moyens de faire cesser universellement la traite des noirs. Son avis a été, qu'il ne fallait pas nommer pour cet effet une Commission proprement dite, mais traiter la ques-> tion dans l'assemblée des huit puissances, en les invitant à nommer chacune un de leurs plénipotentiaires pour former des séances particulières, exclusivement consacrées à cet objet, sauf à rendre compte du résultat des délibérations à l'assemblée générale.

M. le comte Palmella a combattu cette proposition, en déclarant qu'il ne concevait pas pourquoi la marche généralement observée jusqu'ici, de ne faire intervenir dans les discussions que les puissances plus ou moins intéressées aux objets qui se traitaient, ne, s'appliquerait pas de même à la question de l'abolition de la traite des noirs; question, qui ne regardait absolument que les puissances possédant des colonies. M. le plénipoteuliaire s'est opposé au. projet de délibérer sur cette question dans un comité composé des plénipotentiaires des huit puissances, en ajoutant que les puissances sans

[graphic][merged small][subsumed][subsumed]
[graphic]
[graphic][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed]
[graphic][merged small][subsumed][subsumed][subsumed]
« PrécédentContinuer »