Catalogue des livres rares et precieux, manuscrits et imprimes de la bibliotheque de M. la baron J. P. +++++.

Couverture
L. Potier, 1869 - 263 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 41 - L'histoire de la nature des oyseaux, avec leurs descriptions, et naïfs portraicts retirez du naturel : escrite en sept livres. Part
Page 150 - Le Tableau de la vie et du gouvernement de messieurs les Cardinaux Richelieu et Mazarin, et de...
Page 233 - Jugement de tout ce qui a été imprimé contre le cardinal Mazarin , depuis le 6 janvier jusqu'à la déclaration du premier avril 1649 (par Gabr.
Page 88 - Les Ruses innocentes , dans lesquelles se voit comment on prend les oiseaux passagers et les non passagers et de plusieurs sortes de bêtes à quatre pieds, avec les plus beaux secrets de la...
Page 88 - LES RUSES INNOCENTES dans lesquelles se voit comment on prend les Oyseaux passagers et les non passagers, et de plusieurs sortes de Bestes à quatre pieds ; avec les plus beaux secrets de la Pesche, etc.
Page 143 - D***, avec le Traité du Sublime ou du Merveilleux dans le Discours, traduit du grec de Longin.
Page 105 - FAUCHET: Recueil de l'origine de la langue et poésie françoise, ryme et romans. Plus les noms et sommaires des œuvres de cxxvii poètes François, vivans avant l'an m.ccc.
Page 33 - La maison réglée , et l'Art de diriger la maison d'un grand seigneur et autres , tant à la ville qu'à la campagne , et le devoir de tous les officiers , et autres domestiques en général.
Page 184 - TABLEAUX DE LA BONNE COMPAGNIE ou Traits caractéristiques, Anecdotes secrètes, Politiques, Morales et Littéraires, recueillies dans les sociétés du bon ton, pendant les années 1786 et 1787, accompagnées de planches en taille douce, dessinées et gravées par M.
Page 150 - Satyres sur les Femmes bourgeoises qui se font appeler Madame, avec une distinction qui sépare les véritables d'avec celles qui ne le sont que par le caprice de la fortune, la bizarrerie et la vanité du siècle.

Informations bibliographiques