Polygénisme et monogénisme: Considérations générales sur le polygénisme et le monogénisme

Couverture
Furne & cie, 1867 - 67 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 24 - L'espèce est l'ensemble des individus, plus ou -moins semblables entre eux, qui sont descendus ou qui peuvent être regardés comme descendus d'une paire primitive unique par une succession ininterrompue de familles 1.
Page 35 - Pour soutenir qu'il existe plusieurs espèces d'hommes, il faut admettre que les espèces humaines sont régies par une physiologie à part , étrangère aux végétaux et aux animaux, se manifestant dans une foule de circonstances et surtout dans les phénomènes de la reproduction, c'est-à-dire dans ceux où tout concourt à démontrer une identité fondamentale. Entre deux croyances qui entraînent des conséquences aussi opposées , le naturaliste, le physiologiste ne peuvent hésiter. — Voilà...
Page 26 - La variété peut être définie : — un individu ou un ensemble d'individus appartenant à la même génération sexuelle, qui se distingue des autres représentants de la même espèce par un ou plusieurs caractères exceptionnels.
Page 10 - Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. Et la terre était sans forme et vide; les ténèbres étaient sur la face de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait sur le dessus des eaux. Et Dieu dit : Que la lumière soit; et la lumière fut.
Page 26 - est l'ensemble des individus semblables appartenant » à une même espèce, ayant reçu et transmettant par voie » de génération les caractères
Page 35 - ... années sur un petit nombre de faits isolés, l'expérience portant sur quelques générations d'animaux ou de végétaux, mais l'observation et l'expérience agissant depuis des siècles, embrassant toutes les espèces animales ou végétales soumises à l'action de l'homme pour conclure d'elles à lui. Si la méthode est juste, s'il n'ya réellement, comme nous le pensons, qu'une seule physiologie générale soumettant aux mêmes lois tous les êtres organisés, il n'existe qu'une seule espèce...
Page 32 - ... peine à l'empêcher qu'à le produire. Sous son influence, la fécondité demeure régulière; elle est égale et parfois supérieure à celle qui se manifesterait dans l'union de deux individus de même race. — L'hybridation, c'est-à-dire le croisement d'espèce à espèce, est dans l'immense majorité des cas impossible', alors même que les espèces mises en rapport présentent en apparence les affinités les plus prononcées. Extrêmement rare chez les individus sauvages et libres, elle...
Page 15 - Aurons-nous porté la convietion qui nous anime dans l'esprit de quelques-uns de nos anciens contradicteurs ? — Nous le désirons plus que nous n'osons l'espérer; il nous est du moins permis de croire que ceux-là mêmes dont les opinions sont le plus contraires aux nôtres seront forcés de convenir que le monogénisme est une croyance raisonnable ayant des fondements autres que ceux qu'on trouve en dehors des sciences proprement dites.
Page 31 - ... concorde avec les faits, laquelle est en opposition avec eux. Définissons d'abord quelques termes qui vont revenir à chaque instant. — Les botanistes ont désigné depuis longtemps par le mot d'hybride le produit d'un croisement quelconque ; mais, éclairés par l'expérience, ils ont distingué de bonne heure les hybrides vrais des faux hybrides. Tout a confirmé la justesse de cette distinction. D'autre part, les zoologistes ont généralement employé le nom de métis, passé aujourd'hui...
Page 10 - Dieu attaché à cette partie de son œuvre, qui doit être la plus parfaite et la plus accomplie, voir un sculpteur ébauchant péniblement, avec un peu de terre glaise, une statue qu'il changera plus tard en bronze ou en marbre, si le temps le lui permet; un artiste esquissant un portrait; ou, si l'on veut bien me passer, en faveur de sa justesse, une comparaison des plus triviales, un boulanger pétrissant sa pâte pour en faire le pain destiné à la table commune...

Informations bibliographiques