Oeuvres complètes de Voltaire..

Couverture
la Société littéraire-typographique, 1785
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 205 - N'est point tel que l'erreur le figure à vos yeux : L'Éternel est son nom ; le monde est son ouvrage ; II entend les soupirs de l'humble qu'on outrage, Juge tous les mortels avec d'égales lois, Et du haut de son trône interroge les rois. Des plus fermes états la chute épouvantable, Quand il veut, n'est qu'un jeu de sa main redoutable.
Page 46 - Ce procédé n'est ni d'un président d'Académie ni d'un bon chrétien, tel que vous êtes. Je vous fais mon compliment sur votre bonne santé; mais je n'ai pas tant de force que vous. Je...
Page 10 - ... comment, tant de bien à la terre. Remerciez bien Dieu de n'avoir rien de commun , ni avec leur conduite, ni avec leurs écrits. Vos saintes idées sur le gouvernement politique sont une suite de votre sagesse. On voit que vous connoissez les royaumes de la terre tout comme le royaume des cieux.
Page 509 - Nivernois, que c'est parce qu'il est fort bon ? On ne se déchaîne contre le médiocre et le plat en aucun genre. Si les femmes cherchent à donner du ridicule à une nouvelle venue, il est sûr qu'elle est plus jolie qu'elles.
Page 61 - D'ailleurs il ne faut pas prendre au pied de la lettre tout ce qu'il dit. On lui reproche d'avoir eu beaucoup de penchant pour le jansénisme.
Page 46 - Beaumelle m'a promis de me poursuivre jusqu'aux enfers ; il ne manquera pas de m'y aller chercher : quoique le trou qu'on doit creuser par votre ordre jusqu'au centre de la terre, et qui doit mener tout droit en enfer, ne...
Page 8 - Vous leur reprochez avec un zèle merveilleux d'être athées, parce que vous découvrez, dites-vous, dans toute leur philosophie, les principes de la religion naturelle.
Page 509 - Il faut que les autres peuples achètent l'Encyclopédie, ou qu'ils la contrefassent. Prenez tout mon bien si vous voulez: mais rendezmoi mon Encyclopédie. (( — On dit pourtant, repartit le roi, qu'il ya bien des fautes dans cet ouvrage si nécessaire et si admirable. « — Sire, reprit le comte de C...
Page 509 - Pendant ce temps-là on feuilletait, et le comte de C ... dit tout haut: « Sire, vous êtes trop heureux qu'il se soit trouvé sous votre règne des hommes capables de connaître tous les arts, et de les transmettre à la postérité. Tout est ici, depuis la manière de faire une épingle jusqu'à celle de fondre et de pointer vos canons; depuis l'infiniment petit jusqu'à l'infiniment grand.
Page 69 - Lui donnons pouvoir par ces présentes de faire saisir toute idée qui se présenterait par écrit ou de bouche aux portes de la ville et nous amener ladite idée, pieds et poings liés pour lui être infligé par nous tel châtiment qui nous plaira.

Informations bibliographiques