Du bon usage de la compassion

Couverture
Presses Universitaires de France, 20 févr. 2013 - 64 pages

La compassion est cette sensibilité désarmante devant l’irruption en moi de la douleur d’autrui. Cette douleur n’est pas ressentie comme telle dans une impossible coïncidence, elle est un sentiment de tristesse par laquelle je reconnais ma propre vulnérabilité dans celle d’autrui, à travers sa souffrance : elle est ce sans quoi aucune vie morale ne serait possible.
Et pourtant, si la compassion ne se laisse pas éclairer par des considérations raisonnées et visant à l’universel, elle ne peut fournir une assise pour les décisions toujours singulières auxquelles la vie nous confronte.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

À propos de l'auteur (2013)

Agrégé et docteur en philosophie, Jacques Ricot a notamment publié Étude sur l’humain et l’inhumain (Puf, 1997/Pleins Feux, 2004), Leçon sur la paix (Puf, 2002), Philosophie et fin de vie (ENSP, 2003) et Éthique du soin ultime (Presses de l’EHESP, 2010).

Informations bibliographiques