Sport et genre: Excellence féminine et masculinité hégémonique

Couverture
L'Harmattan, 2005 - 304 pages
Au-delà de son rôle dans la définition des contours de la féminité et de la masculinité idéales, le sport participe à la mise en place des signes, pratiques et symboles qui dénotent une appartenance identitaire et fondent un type de relation (pouvoir, hiérarchie...) entre les sexes ou au sein de chacun des sexes. Ces mécanismes complexes ont eux-mêmes une histoire. Le 11e carrefour d'histoire du sport, tenu à Lyon du 28 au 30 octobre 2004 à l'initiative du CRIS (Centre de Recherche et d'Innovation sur le Sport) de l'Université Claude Bernard, en a fait son thème d'études. Le présent ouvrage, analysant la manière différenciée dont les femmes ont progressivement conquis l'institution sportive et ont su s'arranger des résistances masculines, constitue le premier volume des actes de ces journées. Le second Excellence féminine et masculinité hégémonique explore les définitions idéales de l'athlète homme et interroge la manière dont certaines sportives ont su s'engager dans d'autres voies pour, à leur tour, présenter des modèles de réussite. Le troisième Apprentissage du genre et institutions éducatives entreprend de questionner la construction des identités sexuelles et l'apprentissage des rapports sociaux de sexe au sein des organisations qui utilisent les pratiques sportives à d'autres fins que la compétition institution scolaire et fédérations affinitaires. Le dernier Objets, arts et médias s'intéresse enfin aux multiples relais, véhicules et détails qui, dans le monde du sport ou s'en inspirant, contribuent à renforcer ou perpétuer les normes du genre.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques