La philosophie du malheur: Concepts et idée

Couverture
Vrin, 1998 - 321 pages
Le second volume de La philosophie du malheur est l'analyse categoriale des formes du malheur. Les formes primaires sont, comme en linguistique, surdeterminees et complexes. Se poursuivant, l'analyse simplifie les rapports dont la clarte va croissante. Honte, jalousie, remords sont les formes internes que depassent par exemple l'echec, l'erreur et la faute, formes du sens pur. Le trajet suivi est commande par la logique des significations et la logique de l'ordre des choses. La philosophie du malheur culmine dans l'indifference, dont on montre la connexion ideative avec La liberte humaine dans la philosophie de Fichte (3eme edition, Vrin, 1999). L'experience de la traduction a considerablement facilite ces relations de comprehension interne. Rappelons seulement que le premier volume (redige selon l'esprit de la Russie) etait, avec Lev Chestov, une exploration des grandes ames malheureuses. Enfin pour ne rien perdre, on a frotte le revers de la medaille dans un livre intitule: Tueurs, figures du meurtre qui devrait paraitre en novembre 1999.

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Section 1
7
Section 2
9
Section 3
31
Section 4
38
Section 5
51
Section 6
75
Section 7
114
Section 8
116
Section 14
215
Section 15
222
Section 16
227
Section 17
247
Section 18
256
Section 19
293
Section 20
307
Section 21
314

Section 9
131
Section 10
143
Section 11
148
Section 12
161
Section 13
208
Section 22
316
Section 23
319
Section 24
Droits d'auteur

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques