Histoire de Pie IX et de son pontificat et son siècle: avec portrait, armes et fac-similé

Couverture
J. Pougeois, 1877
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 37 - Si quelqu'un veut prétendre que ces événements sont de quelque manière sortis des mesures que notre bienveillance et notre affection nous ont suggérées au commencement de notre pontificat, celui-là certes ne pourra en aucune façon nous les imputer à crime, attendu que nous n'avons fait que ce qui avait été jugé par nous, comme par les princes susnommés, utile à la prospérité de nos sujets temporels. Quant à ceux qui, dans nos propres États, ont...
Page 35 - C'est pourquoi, dès le premier jour où, par un jugement impénétrable de Dieu, Nous fûmes élevé à sa place ; sans y être excité ni par les exhortations ni par les conseils de personne, mais pressé par notre ardent amour...
Page 258 - Nos péchés, apaiser et dissiper les effroyables tempêtes de maux dont l'Église est assaillie de toutes parts, a l'immense douleur de Notre âme, et changer enfin Notre deuil en joie. Car vous savez parfaitement, Vénérables Frères, que le fondement de Notre confiance est en la Très-Sainte Vierge ; puisque c'est en elle que Dieu a placé la plénitude de tout bien, de telle sorte que, s'il ya en Nous quelque espérance, s'il y a quelque faveur, s'il ya quelque salut, Nous sachions gué c'est...
Page 256 - Certes, ces vœux ont été singulièrement agréables et pleins de consolation pour Nous qui, dès Nos plus tendres années, n'avons rien eu de plus cher, rien de plus précieux que d'honorer la Bienheureuse Vierge Marie, d'une piété particulière, d'une vénération spéciale, et du dévouement le plus intime de Notre cœur, et de faire tout ce qui Nous paraissait pouvoir contribuer à sa plus grande gloire et louange, et à l'extension de son culte.
Page 355 - Elevant donc nos mains au ciel, en lui remettant et lui recommandant de nouveau cette si juste cause, qui est sa cause bien plus que la nôtre, et en nous déclarant de nouveau tout prêt avec l'aide de sa grâce puissante, à boire jusqu'à la lie, pour la défense et la gloire de...
Page 225 - La République, qui a le droit de choisir dans les traditions du passé, restera toujours fidèle à celles qui ont montré la France hospitalière à toutes les grandes infortunes et pleine de vénération et de dévouement pour les plus nobles vertus. « Les votes de l'Assemblée nationale, en légitimant l'initiative prise par le pouvoir exécutif, ont dû vous assurer d'avance, Monsieur le Nonce, que l'illustre Pontife, en entrant dans notre France républicaine et catholique, y trouvera le cortège...
Page 73 - Si de grands désirs se multiplient pour la grandeur de la nation italienne, il est nécessaire que le monde entier sache de nouveau que, pour Notre part, la guerre ne peut être le moyen d'atteindre ce but.
Page 302 - Si les fidèles, méprisant les avis paternels de leurs pasteurs et les préceptes de la loi chrétienne que Nous venons de rappeler, se laissent tromper par les promoteurs des machinations du jour, s'ils consentent à conspirer avec eux dans les systèmes pervers du « Socialisme » et du « Communisme, » qu'ils sachent et qu'ils considèrent sérieusement qu'ils amassent pour eux-mêmes auprès du divin Juge des trésors de vengeance au jour de la colère, et qu'en attendant il ne sortira de cette...
Page 205 - Les dures vérités et les protestations que nous venons d'exposer, ont été arrachées à nos lèvres par la méchanceté des hommes et par notre conscience, laquelle, dans les circonstances présentes, nous a excité avec force à l'accomplissement de nos devoirs. Toutefois, en présence même de Dieu et tandis que nous le prions et supplions d'apaiser sa colère, nous avons la...
Page 168 - La soirée qui a suivi le meurtre de M. Rossi a été une véritable fête italienne. Des rassemblements nombreux se sont formés ; ils parcouraient les ^divers quartiers de la ville en criant : Vive la constitution italienne ' vive le peuple ! vive le poignard de Brutus ! vive l'union ! vive le ministère démocratique ! vive...

Informations bibliographiques