Les relations franco-espagnoles pendant la Deuxième Guerre mondiale: rapprochement nécessaire, réconciliation impossible, 1939-1944

Couverture
L'Harmattan, 1997 - 383 pages
L'histoire de la politique extérieure de la France pendant la Deuxième Guerre mondiale a fait l'objet de nombreuses publications, essentiellement consacrées à l'étude des rapports entre la France et les grandes puissances belligérantes. L'originalité de cette étude est double : quelle est la position de la France vis-à-vis de l'Espagne, un pays voisin resté à l'écart du conflit, petite puissance en concurrence directe dans une zone géostratégique capitale pour l'avenir de la guerre ? Et quelles sont les continuités ou les ruptures de cette politique, menée par trois régimes différents, les derniers gouvernements de la IIIe république, Vichy et la France combattante ? Michel Catala tente de répondre à cette double interrogation et explique les raisons qui contraignent les décideurs français à rechercher un rapprochement avec l'Espagne franquiste. Mais la concurrence entre les deux puissances coloniales au Maroc, les conflits idéologiques, l'ambiguïté de la politique de Franco et surtout la faiblesse de la France condamnent tout espoir de réconciliation entre les deux pays. Au-delà de l'évolution des relations franco-espagnoles, ce livre permet d'expliquer bien des aspects restés méconnus des relations entre la France, l'Espagne et les principaux belligérants, et apporte un nouvel éclairage sur l'évolution de la Deuxième Guerre mondiale en Europe du Sud-ouest et en Afrique du Nord.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques