Annales de philosophie chrétienne, Volume 15

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 72 - Mais parmi ces progrès dont notre âge se vante , Dans tout ce grand éclat d'un siècle éblouissant, Une chose , ô Jésus , en secret m'épouvante : C'est l'écho de ta voix qui va s'affaiblissant.
Page 80 - Il doit marcher devant les peuples comme une lumière , et leur montrer le chemin. Il doit les ramener à tous les grands principes d'ordre, de morale et d'honneur; et pour que sa puissance leur soit douce , il faut que toutes les fibres du cœur humain vibrent sous ses doigts comme les cordes d'une lyre.
Page 67 - ... avilit les âmes, concentre toutes les passions dans la bassesse de l'intérêt particulier, dans l'abjection du moi humain, et sape ainsi à petit bruit les vrais fondements de toute société ; car ce que les intérêts particuliers ont de commun est si peu de chose, qu'il ne balancera jamais ce qu'ils ont d'opposé.
Page 199 - ... ennemis sont assez puissants pour me chasser de tes murs, je n'en serai point affligé, car je trouverai bien quelque part un désert où je pourrai me réfugier avec ma Bible et jouir d'un repos qu'il ne sera plus au pouvoir de tes citoyens de troubler.
Page 139 - Chou-King, n'est que ce que le peuple voit et entend. « Ce que le peuple juge digne de récompense et de punition, est ce que le « ciel veut punir et récompenser. Il ya une communication intime entre « le ciel et le peuple : que ceux qui gouvernent le peuple soient donc
Page 427 - J'élèverais un temple au gardien incorruptible d'une persuasion de mes semblables, et quand je voudrais me donner de la vérité une idée digne d'elle , je viendrais m'asseoir au parvis de ce temple, où voyant dans l'erreur une si haute majesté , de si grands bienfaits, un courage si sublime, je me demanderais ce que sera donc la vérité quand son jour sera venu, et ce que fera Dieu sur la terre, si l'homme y fait de telles œuvres. Mais Dieu seul a fait celle-là, seul il en était capable,...
Page 425 - Romains , la ville qu'ils avaient bâtie des dépouilles de l'univers, le centre des choses sous leurs deux formes principales , la matière . et l'esprit; où tous les peuples ont passé, où toutes les gloires sont venues, où toutes les imaginations cultivées ont fait au moins de loin un pèlerinage ; le tombeau des martyrs et des apôtres, le concile de tous les souvenirs , Rome ! Et quand le pontife étend ses mains pour la bénir conjointement avec le monde, qui en est inséparable, il peut...
Page 141 - Oh ! KI-TSEU, le ciel a des voies secrètes par lesquelles il rend le peuple tranquille et fixe. Il s'unit à lui pour l'aider à garder son repos, son état fixe.
Page 67 - En un mot, le moi a deux qualités : il est injuste en soi, en ce qu'il se fait centre de tout ; il est incommode aux autres, en ce qu'il les veut asservir : car chaque moi est l'ennemi et voudrait être le tyran de tous les autres.
Page 311 - Benivieni(i), ces voix enfantines harmonieusement mêlées au son de toutes les cloches , tout cela , dit le moine Burlamachi , faisait qu'on se croyait transporté dans une nouvelle Jérusalem , et que la gloire du paradis semblait être descendue sur la terre. Des pleurs d'attendrissement coulaient de tous les yeux, et plusieurs tièdes venus avec l'intention de murmurer et de maudire, furent si bien gagnés par l'attendrissement universel qu'ils ne trouvèrent dans leur cœur que des bénédictions...

Informations bibliographiques