Histoire de la musique des origines à la mort de Beethoven: Du XVIIe siècle à la mort de Beethoven

Couverture
A. Colin, 1913
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 76 - CAR TEL EST NOTRE PLAISIR : et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons fait mettre notre scel à cesdites présentes.
Page 347 - Persuadé que la langue française, destituée de tout accent, n'est nullement propre à la musique et principalement au récitatif , j'ai imaginé un genre de drame, «dans lequel «les paroles et la musique, au lieu de marcher ensemble, «se font entendre successivement, et où la phrase parlée est «en quelque sorte annoncée et préparée par la phrase mu«sicale.
Page 422 - ... qu'ils ont fondés pour honorer ceux qui les cultivent : aussi n'avons-nous pu voir sans douleur la chute de ces Académies qui avaient si puissamment contribué à la prospérité des lettres, et dont la fondation a été un titre de gloire pour nos augustes prédécesseurs. Depuis l'époque où elles ont été rétablies sous une dénomination nouvelle, nous avons vu avec une vive satisfaction la considération et la renommée que l'Institut a méritées en Europe. Aussitôt que la divine Providence...
Page 431 - XV. Le conservatoire fournit tous les jours un corps de musiciens pour le service de la garde nationale près le corps législatif.
Page 320 - ... à un dessin correct et bien composé la vivacité des couleurs et l'accord heureux des lumières et des ombres qui servent à animer les figures sans en altérer les contours.
Page 75 - Conseil, et de notre certaine science, pleine puissance et autorité royale, nous avons, par notre présent édit perpétuel et irrévocable, dit, statué et...
Page 87 - ... était à propos d'en donner la conduite à une personne dont l'expérience et la capacité nous fussent connues et qui eût assez de suffisance pour former des élèves , tant pour bien chanter et actionner sur le théâtre , qu'à dresser des bandes de violons , flûtes et autres instruments.
Page 380 - Rusl, cet orchestre comprenait, en 1794 : le quatuor à cordes, 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes. 2 bassons, 4 cors, 2 trompettes, 3 trombones, un orgue, et les timbales.
Page 431 - Les dépenses d administration et d'entretien du Conservatoire sont réglées et ordonnancées par le Pouvoir exécutif, d'après les états fournis par l'administration du Conservatoire; ces dépenses sont acquittées par le Trésor public. XIV.
Page 422 - Condorcet le plan d'un Institut National : idée grande et majestueuse, dont l'exécution doit effacer en splendeur toutes les académies des rois, comme les destinées de la France républicaine effacent déjà les plus brillantes époques de la France monarchique. Ce sera en quelque sorte l'abrégé du monde savant, le corps représentatif de la république des lettres.

Informations bibliographiques