Causeries du lundi, Volume 15

Couverture
Garnier frères, 1862
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 282 - Dans le vide qui se forme autour de son ombre gigantesque, s'il entre quelques soldats, ils sont invinciblement entraînés par l'attraction de ses aigles. Ses ennemis fascinés le cherchent et ne le voient pas ; il se cache dans sa gloire, comme le lion du Sahara se cache dans les rayons du soleil pour se dérober aux regards des chasseurs éblouis. Enveloppés dans une trombe ardente, les fantômes sanglants d'Arcole, de Marengo...
Page 23 - ... prendre leur course et faire à qui franchirait le mieux la tête noire des écueils. Les plus hardies ou les plus lestes sautaient de l'autre côté en poussant un grand cri ,• les autres, plus lourdes ou plus maladroites, se brisaient contre le roc en jetant des écumes d'une...
Page 257 - ... il s'assied à celle d'un duc et pair ; il est là' précisément celui dont la multitude rit et qui seul est grave et ne rit point.
Page 11 - Oh! c'est que je ne sais pas me gouverner, c'est que ma volonté n'est pas unie à la vôtre et, comme il n'ya pas autre chose où elle puisse se prendre, je suis devenu le jouet de tout ce qui souffle sur la terre.
Page 451 - J'ai une fois joliment repris un de nos ducs. Comme il se mettait à la table du roi, devant le prince de Deux-Ponts, je dis tout haut : « D'où vient que M. le duc de Saint-Simon presse tant le prince de DeuxPonts? at-il envie de le prier de prendre un de ses fils pour page?
Page 12 - La verdure gagne à vue d'u-il; elle s'est élancée du jardin dans les bosquets, elle domine tout le long de l'étang; elle saute, pour ainsi dire, d'arbre en arbre, de hallier en hallier, dans les champs et sur les coteaux, et je la vois qui a déjà atteint la forêt et commence à s'épancher sur son large dos. Bientôt elle...
Page 27 - ... l'âme que le soir qui tombe en ce moment. Des nuages gris mais légèrement argentés par les bords sont répandus également sur toute la face du ciel. Le soleil qui s'est retiré, il ya peu d'instants, a laissé derrière lui assez de lumière pour tempérer quelque temps les noires ombres et adoucir en quelque sorte la chute de la nuit. Les vents se taisent et l'océan paisible ne m'envoie, quand je vais l'écouter sur le seuil de la porte, qu'un murmure mélodieux qui s'épanche dans l'âme...
Page 450 - Arouet , fils d'un notaire qui l'a été de mon père et de moi jusqu'à sa mort, fut exilé et envoyé à Tulle, pour des vers fort satiriques et fort impudents. Je ne m'amuserais pas à marquer une si petite bagatelle si ce même Arouet , devenu grand poète et académicien sous le nom de Voltaire, n'était devenu, à travers force aventures tragiques , une manière...
Page 3 - Les siècles onl creusé dans la roche vieillie Des creux où vont dormir des gouttes d'eau de pluie ; Et l'oiseau voyageur, qui s'y pose le soir, Plonge son bec; avide en ce pur réservoir. Ici je viens pleurer sur la roche d'Onelle De mon premier amour l'illusion cruelle ; Ici mon cœur souffrant en pleurs vient s'épancher... Mes pleurs vont s'amasser dans le creux du rocher... Si vous passez ici, Colombes passagères, Gardez-vous de ces eaux : les larmes sont amères.
Page 436 - Rien de plus juste que le coup d'œil de M. de Luxembourg, rien de plus brillant, de plus avisé, de plus prévoyant que lui devant les ennemis, ou un jour de bataille, avec une audace , une flatterie , et en même temps un sang-froid qui lui...

Informations bibliographiques