Images de page
PDF
ePub

îv P RE FA CE.

lorsque les œufs de ces infecles venoient a manquer , ón f ai soit sortir ceux-à du cadavre , ou de la pourriture d'un f tau , long-tems nourri avec de la feuille de mûriers les Abeilles av oient encore alors une origine tout aujsi merveilleuse; cela n'es point étonnant pour ces tems-la; mais il l'es beaucoup que des Auteurs irès - modernes , tiennent f fort a cet égard de l'antiquité, & qu'on ait impritout récemment qu'il falloit interdire aux femmes l'entrée de l'Attelier des J^ers a foie dans le tems d'une certaine évacuation propre a ce sexe; de peur , dit-on, que tous les cocons ne devins sent rouges comme du sang.

On pasferoit a ces Auteurs modernes ces sortes d'impérities , qui cependant en supposent bien d'autres: on leur pardonnerait même d'écrire fans file, fans ordre y fans clarté j pourvu qu'en cherchant a nous inflruire fur l'éducation des fers a foie, on présentât des expériences bien faites, des observations exacles; mais on les y cherche vainement. '.^es uns n'ont fait que compiler les <anciens ; -& il ne paroît pas qu'ils fi P RE FA CE. \* Jbient adressés aux meilleurs , ( a ) ou qu'ils y ayent démêlé beaucoup de bonnes choses qu'ils renferment avec un plus grand nombre d'erreurs ô d'inutilités: Ou bien ils ont recueilli la routine de nos Magnaguiers (b), les oui-dire des personnes entendues , mais fans éprou ver rien par eux-mêmes; ramassant d"ai/-, leurs ù entassant sans choix ,sans dis cernement S faute des connoiffances que la pratique feule peut donner: il efl difficile de faire de bonnes queflions & de tirer par cette voie des gens de Vart y

(a) Tels font entre antres parmi les Italiens , Coríuccio , dans son rraité. intitulé , i Vermìctlli délia fêta, imprimé à Rimini en 15 81 & parmi les François Laffémas dé Beauthor dans la façon de semer le Mûrier. & de gouverner les Versa foie, à Paris, 1604. que j'ai rrouvés avec beaucoiìp d'autres dans la Bibliothèque du Roi & dans celle du célébre Mr. Falconner.

(b) C'est le Chef de l'éducation. Ce terme est formé du Languedocien Magna ou de Mtalien Mignato , Ver à foie , dérivé dû Verbe Magnare y manger , la grande voracká de notre insecte lui a fait sans doute donner ce nom..

vj PREFACE.

d'utiles connoiffances , fi l'on n'en d déjà beaucoup soi-même.

II y en a d'autres qui croyent avoir acquis beaucoup par la pratique ; & l'on jureroit cependant d'après ce qu'ils avancent, qu'ils n'ont fait leurs preuves que sur quelques douzaines de Vers' a foie élevés sur la tablette de leur cheminée; ce qui efl bien différent d'une éducation ou l'on Je propoje d'avoir plusieurs quintaux de cocons; c'est a. certains égards la prévention de ceux qui pour avoir fait un modèle de machine , pensent qu'elle doit réussir Jans difficulté, exécutée en grand.

D'autres , il efl vrai , ont faît des éducations plus considérables ; mais pourvus des talens pour opérer & des connoiffances pour bien voir. & pour approfondir; s'étant d'ailleurs renfermés dans le cercle étroit des opérations de leur Attelier , fans les comparer avec celles des autres Magnaguiers, ils n ont ramasser affe^ de faits pour en duire quelque chose de certain : en transmettant tout au plus dans leurs Ouvrages la pratique ou la routine vulgaire ,

PREFACE. vij Jàns proposer de nouvelles vues , des tentatives qu'ils eujjènt faites , ils n'ont pas plus avancé cet art qu'il l'étoit il y a 2.00 ans ; ils n'ont fait souvent que perpétuer les mêmes erreurs les me mes incertitudes fans ajouter aucune véridécidée.

11 efl vrai que cette routine bien taillée y auroit servi a former des Magnaguiers dans les Provinces du Royaume , cette éducation étant ou entièrement inconnue, ou encore au berceau , on y appelle de loin & à grands frais ces Artisans ; mais on l'a donnée cette routine d'une manière fi fuccinte, qu'ilsemble quon n'ait travaillé ni pour les connaisseurs a qui Con n'apprend rien de nouveau , ni pour les Commençons qui ont besoin de détails ; fans quoi ils font arrêtés a chaque pas; comme j'ai eu occasion de le voir par des lettres l'on m'en demandoit & qui ont donné lieu a hien des articles de mes Mémoires. J'ai de ces Traités fur les Vers a foie où. Von prétend déduire l'éducation entière dans dou\e ou quin\e pages , qui fuffiraient a peine pour dégrossir le seul artixiìj PREFACE, de de la couvée : & l'on peut ajouter que ceux qui sont plus étendus , font d autant plus courts encore, qu'ils contiennent des kifioriettes ô bien d autres inutilités. • .

Nos infectes cependant prêtent tant- a> dire a ceux qui les ont long-tems observés, que ceux qui ont traité cette matière n'auroient être embarrassés que sur le choix & qu'il y a à s'étonner de les voir en peine , pour fournir une mince Brochure, ou qu'ils cherchent a l'enfler par des Traités sur la Culture des Mûriers & sur le filage de la foie, qu'on a coutume d'y joindre.

On voit enfin des méthodes d'élever les Vers a foie dont les Auteurs croyent d'avoir atteint la perfection & qui ont réussi, difent-ils , par l'usage de certaines pratiques qu'ils indiquent; lesquelles cependant lorsqu'on les emploie partout ailleurs , ne produisent rien de pareil : on peut soupçonner avec raison qu'ils ne doivent ces succès qu'à une heureuse exposition d'un Attelier bien conflruit; ce qui de même qu'un climat, ou une saison favorable supplée ordi

« PrécédentContinuer »