Chefs-d'oeuvre dramatiques de la langue franca̧ise, mis en ordre progressif

Couverture
D. Appleton, 1864 - 521 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 464 - Entre le pauvre et vous , vous prendrez Dieu pour juge Vous souvenant , mon fils , que caché sous ce lin , Comme eux vous fûtes pauvre , et comme eux orphelin JOAS, au milieu de la table , ayant la main sur le livre saint.
Page 346 - Si le roi m'avait donné Paris , sa grand'ville , Et qu'il me fallût quitter L'amour de ma mie, Je dirais au roi Henri .Reprenez votre Paris ; J'aime mieux ma mie , ô gué ! J'aime mieux ma mie.
Page 427 - Je viens, selon l'usage antique et solennel, . » Célébrer avec vous la fameuse journée Où sur le mont Sina la loi nous fut donnée. Que les temps sont changés ! Sitôt que de ce jour La trompette sacrée annonçait le retour, Du temple, orné partout de festons magnifiques, Le peuple saint en foule inondait les portiques...
Page 358 - Pour de l'esprit, j'en ai sans doute et du bon goût, A juger sans étude et raisonner de tout; A faire aux nouveautés dont je suis idolâtre, Figure de savant sur les bancs du théâtre; Y décider en chef...
Page 357 - Hors qu'un commandement exprès du roi me vienne De trouver bons les vers dont on se met en peine, Je soutiendrai toujours, morbleu! qu'ils sont mauvais, Et qu'un homme est pendable après les avoir faits.
Page 463 - Joad. ô mon fils,' de ce nom j'ose encor vous nommer, Souffrez cette tendresse, et pardonnez aux larmes Que m'arrachent pour vous de trop justes alarmes: Loin du trône nourri, de ce fatal honneur, Hélas ! vous ignorez le charme empoisonneur : De l'absolu pouvoir vous ignorez l'ivresse, Et des lâches flatteurs la voix enchanteresse.
Page 457 - De son amour pour toi ton Dieu s'est dépouillé; Ton encens à ses yeux est un encens souillé. Où menez-vous ces enfants et ces femmes * ? Le Seigneur a détruit la reine des cités, Ses prêtres sont captifs, ses rois sont rejetés ; Dieu ne veut plus qu'on vienne à ses solennités : Temple, renverse-toi ; cèdres, jetez des flammes. Jérusalem, objet de ma douleur, Quelle main en un jour t'a ravi tous tes charmes ? Qui changera mes yeux en deux sources de larmes, Pour pleurer ton malheur...
Page 451 - J'étudiai leur cœur, je flattai leurs caprices-, Je leur semai de fleurs le bord des précipices: Près de leurs passions rien ne me fut sacré; De mesure et de poids je changeais à leur gré. Autant que de Joad l'inflexible rudesse...
Page 435 - En vain l'injuste violence Au peuple qui le loue imposerait silence : Son nom ne périra jamais. Le jour annonce au jour sa gloire et sa puissance, Tout l'univers est plein de sa magnificence : Chantons, publions ses bienfaits.
Page 340 - II faut fléchir au temps sans obstination ; Et c'est une folie à nulle autre seconde , De vouloir se mêler de corriger le monde. J'observe , comme vous , cent choses tous les jours , Qui pourraient mieux aller, prenant un autre cours...

Informations bibliographiques