Philosophie de l'inconscient, Volume 2

Couverture
L'Harmattan, 2008 - 618 pages
Dans ce second volume, qui constitue la troisième partie de son ouvrage. Eduard von Hartmann traite de la métaphysique de l'inconscient. Il y souligne les différences entre l'activité consciente et inconsciente de l'esprit. 1 °. L'inconscient ne connaît pas la maladie. 2°. L'inconscient ne connaît pas la fatigue. 3°. Toute pensée consciente est assujettie aux formes de la sensibilité: la pensée inconsciente en est nécessairement affranchie. 4°. L'inconscient n'hésite et ne doute jamais. 5°. L'inconscient ne se trompe jamais. 6°. Dans l'inconscient, la volonté et l'idée sont indissolublement associées. 7°. La conscience doit tout son prix à la mémoire : l'inconscient n'a pas de mémoire. Pour Hartmann, l'inconscient n'est pas une forme inférieure de la conscience, c'est un principe métaphysique qui, partout présent dans l'univers. y suscite la vie et la pensée, qui domine le temps et l'espace, dont la sagesse est absolue comme la clairvoyance infaillible, - et cela quoiqu'il n'ait point de conscience. Notons la lecture intéressante de certains chapitres comme celui sur l'origine de la conscience. et celui sur l'inconscient comme l'Un-Tout. Nous reproduisons ici en fac-situilé la traduction originale (1877) de l'ouvrage de Eduard von Hartmann sur la Philosophie de l'inconscient. Ce livre s'adresse aux philosophes, psychologues, historiens et étudiants désireux de découvrir un des premiers écrits sur l'inconscient.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques