Exposition de la doctrine de Leibnitz sur la religion (ouvrage latin inédit, et tr. en françois) avec un nouveau choix de Pensées sur la religion et la morale, extraites des ouvrages du mème auteur par m. Emery ...

Couverture
Tournachon-Molin et H. Seguin, 1819 - 439 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 369 - M. Newton et ses sectateurs ont encore une fort plaisante opinion de l'ouvrage de Dieu. Selon eux, Dieu a besoin de remonter de temps en temps sa montre, autrement elle cesserait d'agir.
Page 370 - Et je tiens, quand Dieu fait des miracles, que ce n'est pas pour soutenir les besoins de la nature, mais pour ceux de la grâce. En juger autrement, ce serait avoir une idée fort basse de la sagesse et de la puissance de Dieu.
Page 138 - ... non quod credatur inesse aliqua in iis divinitas vel virtus, propter quam sint colendae, vel quod ab eis sit aliquid petendum, vel quod fiducia in imaginibus sit figenda, veluti olim fiebat a gentibus, quae in idolis spem suam collocabant: sed quoniam honos, qui eis exhibetur, refertur ad prototypa, quae illae repraesentant: ita ut per imagines, quas osculamur et coram quibus caput aperimus et procumbimus, Christum adoremus, et sanctos, quorum illae similitudinem gerunt, veneremur.
Page 203 - Jésus-Christ et nécessaires au salut du genre humain , quoiqu'ils ne le soient pas tous pour chaque homme en particulier; savoir, le baptême , la confirmation , l'eucharistie, la pénitence, l'extrêmeonction , l'ordre et le mariage...
Page 427 - Une, la justice n'est autre chose que la charité du sage. Que la charité est une bienveillance universelle, dont le sage dispense l'exécution, conformément aux mesures de la raison, afin d'obtenir le plus grand bien. Et que la sagesse est la science de la...
Page 370 - Dieu a besoin de remonter de temps en temps sa montre, autrement elle cesserait d'agir. Il n'a pas eu assez de vue pour en faire un mouvement perpétuel. Cette machine de Dieu est même si imparfaite, selon eux, qu'il est obligé de la décrasser de temps en temps par un concours extraordinaire , et même de la raccommoder, comme un horloger son ouvrage , qui sera d'autant plus mauvais maître qu'il sera plus souvent obligé d'y retoucher et d'y corriger.
Page 140 - ... recolendis; tum vero ex omnibus sacris imaginibus magnum fructum percipi, non solum quia admonetur populus beneficiorum et munerum, quae a Christo sibi collata sunt, sed etiam, quia Dei per sanctos miracula et salutaria exempla oculis fidelium subiiciuntur, ut pro iis Deo gratias agant, ad sanctorumque imitationem vitam moresque suos componant, excitenturque ad adorandum ac diligendum Deum, et ad pietatem colendam.
Page 402 - Mysteres je distingue trois points: 1. les expliquer pour en lever l'obscurité, 2. les prouver par des raisons naturelles, 3. les soutenir contre les objections. Nous ne pouvons point satisfaire tousjours au premier point, et encor moins au second.
Page 35 - Christ, comme l'oint du Seigneur, et le Roi ou le Messie , le restaurateur du genre humain, depuis long-temps promis par les oracles des prophètes. Les saints Pères expliquent très bien le mystère de l'incarnation par la comparaison de l'union de l'ame avec le corps.
Page 89 - ... de s'interdire tous les plaisirs et jusqu'aux douceurs de la conversation et de la société pour vaquer à la contemplation des vérités surnaturelles , et aux méditations divines ; de se dévouer à l'éducation de la jeunesse, pour lui donner le goût de la science et de la vertu ; d'aller porter des secours aux malheureux , à des.

Informations bibliographiques