Terres de Castanide: Hommes et paysages du Châtaignier de l'Antiquité à nos jours

Couverture
Fayard, 1 avr. 2014 - 480 pages
De tous ceux qui peuplent nos pays, le châtaignier est certainement le moins " naturel " des arbres. Sa culture a sans doute Ré imaginée dans le Caucase et a gagné pendant l'Antiquité l'Europe occidentale où il poussait déjà à l'état sauvage. Grâce à une sélection méthodique de ses meilleures variétés, il a été littéralement " domestiqué " à la fin du Moyen Age et à l'époque moderne. Consommés sous diverses formes, ses fruits _ d'une grande valeur nutritive _ compensèrent longtemps les fréquents déficits céréaliers d'un monde souffrant d'un trop-plein d'hommes et vulnérable aux moindres variations climatiques.

Jouant jusqu'au siècle dernier, en de nombreuses régions d'altitude moyenne au sol pauvre, un rôle fondamental dans l'économie rurale (bien qu'on en ait rarement pratiqué la monoculture), il est a l'origine de paysages très typés _ dont il ne reste plus de nos jours que des traces _, et son bois a connu de multiples usages _ en particulier les échalas des vignes et une quantité d'objets de la vie quotidienne.

On peut donc à bon droit parler d'une " civilisation du châtaignier " qui possède des traits communs en Galice, en Toscane, dans le Trás-os-Montes portugais, en Corse, dans les Cévennes, l'Auvergne et le Limousin: une civilisation à l'imaginaire très riche et dont la disparition entraîne aujourd'hui des nostalgies un peu trop oublieuses de son caractère éphémère à l'échelle des siècles.

L'histoire du châtaignier en Europe et des hommes qui l'ont fait et en ont vécu n'avait jamais été entreprise. La voici retracée, d'après l'observation sur le terrain et la consultation des archives, avec la perspicacité que confère à l'historien des paysages la connaissance _ propre au géographe _ du pragmatisme des activités humaines devant les sols et les climats.

Né en 1949, 3Jean-Robert Pitte, agrégé de géographie, est maître de conférences à l'université de Paris Jorbonne. Auteur de plusieurs ouvrages sur la Mauritanie, il s'intéresse également depuis une dizaine d'années à tous les problèmes historiques liés à l'interaction des hommes et du milieu: il a ainsi publié en 1983 un livre très neuf sur l'Histoire du paysage français.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Section 1
Section 2
Section 3
Section 4
Section 5
Section 6
Section 7
Section 8
Section 19
Section 20
Section 21
Section 22
Section 23
Section 24
Section 25
Section 26

Section 9
Section 10
Section 11
Section 12
Section 13
Section 14
Section 15
Section 16
Section 17
Section 18
Section 27
Section 28
Section 29
Section 30
Section 31
Section 32
Section 33
Section 34
Section 35
Section 36

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

À propos de l'auteur (2014)

Jean-Robert Pitte est né en 1949. Professeur de géographie et d'aménagement à l'université Paris-Sorbonne dont il a été président de 2003 à 2008, il préside également depuis 2006 l'université Paris-Sorbonne Abu Dhabi. Il enseigne la géographie historique et culturelle - de l'alimentation et du vin, par exemple -, ainsi que l'histoire de l'aménagement et du paysage. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont : Nouakchott, capitale de la Mauritanie (1977) ; Histoire du Paysage français (Tallandier, 1983, 5e éd. 2001. Trad. japonaise) ; Terres de Castanide. Hommes et paysages du châtaignier de l'Antiquité à nos jours (Fayard, 1986) ; Gastronomie française. Histoire et Géographie d'une passion (Fayard, 1991. Trad. japonaise, portugaise, américaine) ; Le Japon (Sirey, 1991) ; Paris, Histoire d'une ville (Hachette, 1993. Trad. japonaise) ; La France (Nathan, 1997, 2e éd. 2001) ; Philippe Lamour, père de l'aménagement du territoire (Fayard, 2002) ; Le Vin et le divin (Fayard, 2004. Trad. turque, chinoise) ; Bordeaux-Bourgogne, Les passions rivales (Hachette, 2005. Trad. japonaise et anglaise) ; Jeunes, on vous ment. Reconstruire l'université (Fayard, 2006) ; Stop à l'arnaque du Bac (Oh! Éditions, 2007). Il prépare actuellement une Géographie mondiale du vin. Jean-Robert Pitte est en outre vice-président de la Société de géographie, membre de l'Academia Europaea et de l'Académie des sciences d'Outre-Mer. Il est Docteur Honoris Causa des universités de Tel Aviv, Iasi, Tbilissi.photo : © O. JACQUET. Université Paris-Sorbonne

Informations bibliographiques