Mes mémoires, Volumes 21 à 22

Couverture
Alexandre Cadot, éditeur, 37, rue Serpente, 1854
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 44 - Tais-toi, perfide, Et n'impute qu'à toi ton lâche parricide. Va faire chez tes Grecs admirer ta fureur : Va, je la désavoue, et tu me fais horreur. Barbare, qu'as-tu fait? Avec quelle furie As-tu tranché le cours d'une si belle vie?
Page 43 - Où vous n'osez aller mériter ma conquête : Là , de mon ennemi je saurai m'approcher ; je percerai le cœur que je n'ai pu toucher ; Et mes sanglantes mains , sur moi-même tournées , Aussitôt , malgré lui , joindront nos destinées : Et, tout ingrat qu'il e«t, il me sera plus doux De mourir avec lui , que de vivre avec vous.
Page 207 - D'une foule d'états l'un sur l'autre étagés Être la clef de voûte, et voir sous soi rangés Les rois, et sur leur tête essuyer ses sandales; Voir au-dessous des rois les maisons féodales, Margraves, cardinaux, doges, ducs à fleurons...
Page 141 - La postérité saura peut-être la fin de ce poète comédien qui, en jouant son Malade imaginaire ou son Médecin par force, reçut la dernière atteinte de la maladie dont il mourut peu d'heures après, et passa des plaisanteries du théâtre, parmi lesquelles il rendit presque le dernier soupir, au tribunal de Celui qui dit : Malheur à vous qui riez, car vous pleurerez...
Page 158 - En pensant bien, il parle souvent mal; il se sert des phrases les plus forcées et les moins naturelles. Térence dit en quatre mots, avec la plus élégante simplicité, ce que celuici ne dit qu'avec une multitude de métaphores qui approchent du galimatias.
Page 140 - Molière, ou que vous ne rangiez pas parmi les pièces d'aujourd'hui celles d'un auteur qui vient à peine d'expirer, et qui remplit encore à présent tous les théâtres des équivoques les plus grossières, dont on ait jamais infecté les oreilles des chrétiens.
Page 148 - Molière, et je serais bien fâché de lui ravir l'estime qu'il s'est acquise ; il faut tomber d'accord que, s'il réussit mal à la comédie, il a quelque talent pour la farce; et, quoiqu'il n'ait ni les rencontres de Gautier-Garguille , ni les impromptus de Turlupin, ni la bravoure du capitan, ni la naïveté de Jodelet, ni la panse de Gros-Guillaume, ni la science du docteur, il ne laisse pas de plaire quelquefois et de divertir en son genre.
Page 158 - ... l'Amphitryon, où il a pris la liberté de faire des vers irréguliers. Mais en général il me paraît, jusque dans sa prose, ne parler point assez simplement pour exprimer toutes les passions.
Page 121 - A moi qui ne sais pas, dans ma douleur profonde, Souffrir longtemps sans me venger ! Malheur! car une voix qui n'a rien de la terre M'a dit : « Pour ton bonheur, c'est sa mort qu'il te faut!
Page 121 - D'un souvenir jaloux constamment oppressé, Froid au bonheur présent, va chercher ses supplices Dans l'avenir et le passé ! Jusque dans tes baisers je retrouve des peines. Tu m'accables d'amour... L'amour, je m'en souviens. Pour la première fois s'est glissé dans tes veines Sous d'autres baisers que les miens ! Du feu des voluptés vainement tu m'enivres.

Informations bibliographiques