À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 48 - Quitte sa tige, tombe, vole Sur la surface d'un ruisseau; Là , par une invincible pente, Forcé d'errer et de changer, II flotte au gré de l'onde errante Et d'un mouvement étranger; Souvent il...
Page 3 - J'ai lu qu'on perd à trop courir le monde; Très-rarement en devient-on meilleur; Un sort errant ne conduit qu'à l'erreur. -4 II nous vaut mieux vivre au sein de nos lares, Et conserver, paisibles casaniers, Notre vertu dans nos propres foyers, Que parcourir bords lointains et barbares : Sans quoi le cœur, victime des dangers, Revient chargé de vices étrangers. L'affreux destin du héros que je chante En éternise une preuve touchante : Tous les échos des parloirs de Nevers, Si l'on en doute,...
Page 78 - D'un cours égal poursuis ton vol paisible : Par les fredons d'un rimeur désolé Que ton repos ne puisse être troublé : Et sans jamais t'avilir à répondre, Laisse au mépris le soin de les confondre : Rendre à leurs cris des sons injurieux, C'est se flétrir et ramper avec eux. A cette loi pour demeurer fidèle, Devant tes yeux conserve ce...
Page 5 - Qu'aux fronts ornés de pompons et dentelles. Ainsi qu'il est pour le monde et les cours Un art , un goût de modes et d'atours , II est aussi des modes pour le voile ; II est un art de donner d'heureux tours A l'étamine, à la plus simple toile.
Page 53 - N'aura pour but dans ses statuts Que de nous soustraire aux abus Dont ce bon univers abonde. Toujours sur ces lieux enchanteurs Le soleil , levé sans nuages , Fournira son cours sans orages, Et se couchera dans les fleurs. Pour prévenir la décadence Du nouvel établissement , Nul indiscret , nul inconstant , N'entrera dans la confidence r Ce canton veut être inconnu.
Page 46 - Vendre aux querelles du vulgaire Ma voix et ma tranquillité, Et dans l'antre de la chicane , Aux lois d'un tribunal profane Pliant la loi de l'Immortel, Par une éloquence anglicane Saper et le trône et l'autel?
Page 5 - II est un art de donner d'heureux tours A l'étamine, à la plus simple toile; Souvent l'essaim des folâtres amours, Essaim qui sait franchir grilles et tours, Donne aux bandeaux une grâce piquante, Un air galant à la guimpe flottante ; Enfin, avant de paraître au parloir, On doit au moins deux coups d'œil au miroir.
Page 52 - Les façons, la cérémonie , Et tout populaire fardeau , Loin de l'humaine comédie, Et comme en un monde nouveau, Dans une charmante pratique Nous réaliserons enfin Cette petite république Si long-temps projetée en vain. Une divinité commode, L'Amitié, sans bruit, sans éclat...
Page 37 - Enfin, pour fixer votre vue, Dans cette pédantesque rue Où trente faquins d'imprimeurs , Avec un air de conséquence , Donnent froidement audience A cent faméliques auteurs , II est un édifice immense Où dans un loisir studieux Les doctes arts forment l'enfance Des fils des héros et des dieux : Là , du toit d'un cinquième étage Qui domine avec avantage Tout le climat grammairien , S'élève un antre aérien , Un astrologique ermitage , Qui paroît mieux, dans le lointain.
Page 17 - Toute la grille, à ces mots effroyables, Tremble d'horreur ; les nonnettes sans voix Font, en fuyant, mille signes de croix : Toutes , pensant être à la fin du monde , Courent en poste aux caves du couvent ; Et sur son nez la mère Cunégonde Se laissant choir perd sa dernière dent. Ouvrant à peine un sépulcral organe : Père éternel ! dit la sœur Bibiane , Miséricorde!

Informations bibliographiques